•  

    Résumé :

    J’ai toujours cru que deux fragments d’une même âme pouvaient se retrouver dans deux corps différents.

    La mienne appartient à Maxime depuis toujours.


    Inséparables, fusionnels, nous avons grandi ensemble, affrontant le meilleur comme le pire. Comme Bonnie and Clyde. Et puis il y a huit ans, je suis partie sans un mot. J’ai coupé tout lien avec lui, à cause de mon plus sombre secret. Aujourd’hui je suis de retour, animée d’une volonté farouche de réaliser mes rêves de musique et d’exister enfin.


    Mais on ne blesse pas Maxime Cartier impunément.

    Je vais le découvrir à mes dépens. La riposte est immédiate et sanglante : mon meilleur ami d’hier, mon univers, mon pilier, mon ancre devient mon pire cauchemar. Il a changé, il ne reste rien de l’adolescent doux et prévenant que j’ai connu.

    Sauvage, dur, froid et cruel, il me condamne sans procès. Son passe-temps préféré ? Faire regretter à Charlie Del Sol d'être née.

    Je suis Charlie. Laisse-moi t'expliquer comment ma chute a commencé.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Lia Rose pour ce livre en Service Presse. 

    Je viens de finir le troisième tome de la série de Lia Rose et encore une fois, c’est un énorme coup de cœur. J’ai tout simplement adoré ce roman. De la première à la dernière page.

    Je pourrais parler de la couverture de ce roman, mais je pense qu’elle se suffit à elle-même et qu’il faudrait vraiment être très difficile pour ne pas l'aimer.

    Dans ce troisième tome, nous embarquons dans une histoire intense, très intense, mais aussi triste et profonde. Les personnages principaux sont particulièrement touchants. Leur ressentis sont parfaitement bien écrits et décrits.

    Il y a d’abord Charlie une jeune femme qui a affronté pas mal d’épreuves dans sa jeunesse et qui a dû par amour abandonner son double. Charlie est à la fois forte et fragile. Sa sensibilité et sa détresse vont nous toucher. J’ai essayé de la comprendre, pourquoi a-t-elle fait ça ? Mais pendant, longtemps, il nous manque l’info qui fera la différence. Charlie est une petite femme tout à fait charmante et ce que je retiendrais aussi d’elle, c’est ses expressions tout droit sorti de nulle part. Vraiment très drôle.

    Puis vient Maxime, c'est un être dur et austère qui a un jour été doux et gentil. Il va devoir affronter le retour imprévu de celle qu’il pensait disparue à jamais. Sa colère va se déclencher de plusieurs manières. Certains passages du roman sont assez surprenants. Maxime est vraiment capable des pires crasses. Pourtant on n’arrive pas à le détester bien au contraire, car à travers sa colère on descelle une très grande tristesse. Maxime est un homme particulièrement envoûtant.

    Au final, on va suivre les retrouvailles de Charlie et Maxime. On va vivre avec eux, espérer avec eux.

    Je félicite vraiment l’auteure pour cette histoire pleine d’amour. Un amour hors du commun. Un amour à la fois beau et effrayant. Un amour qui mérite d’être touché au moins une fois même s'il doit s’essouffler. J’ai rarement lu des sentiments si forts et si beaux. Bien sûr, la souffrance et l’enfer ne sont jamais loin, mais le résultat est au-delà de nos espérances.

    Dans cette histoire d’autres personnages haut en couleur sont aussi très importants, mais je pense vous les laisser découvrir. D’ailleurs, j’ai été ravie de retrouver certains personnages des tomes précédents.

    Maintenant, je me demande juste, enfin, j’ai plutôt l'espoir qu’il y est une suite ! Car d’autres personnages mériteraient amplement un tome rien que pour eux.

    Je vous recommande vivement ce roman ainsi que les précédents.

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    L’univers entier se ligue contre Angie : son merveilleux petit-ami est en fait marié, le job de ses rêves lui passe sous le nez et elle risque l’expulsion pour loyers impayés. 
    Karma désastreux ? Bienvenue dans la vie d’Angie. 
    Aussi lorsque le manager de son frère Bo, chanteur d’un groupe célèbre mais avec qui elle a coupé tout contact, lui propose un deal inespéré, elle n’a pas trop le choix. 
    Sa mission ? Redorer l’image de Bo, salement écornée par son comportement destructeur. 
    Comment ? En se faisant passer pour la nouvelle conquête de son propre frère. 
    Glauque vous avez dit ? 
    Comme si ça ne suffisait pas, elle devient coach de vie auprès de l’ennemi juré de Bo, le rappeur hautement sexy Astro Conti. 
    Accro à l’adrénaline, bagarreur, ingérable, As cache ses fêlures derrière une façade provocatrice. L’ultime revanche serait de mettre la craquante « copine » de Bo dans son lit ! 
    Tiraillée entre son attirance indécente pour As et sa loyauté pour son frère, un jeu de dupes s’installe dont personne ne sortira indemne.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Lia Rose pour ce livre en Service Presse. 

    Énorme coup de cœur pour ce second tome de Power Games. J’avais beaucoup aimé le premier tome, mais là c’était encore plus fort.
    Outre la couverture et le résumé plus que tentants, l’histoire est très accrocheuse. C’est un roman que j’ai savouré. J’ai pris mon temps pour le lire, car je savais d’avance que je serais triste de le refermer. Finalement triste, mais heureuse d’avoir rencontré ces personnages plus qu’attachants.
    Nous faisons d’abord connaissance avec Angie une jeune femme à la fois faible et forte. On soupçonne très vite que la vie ne lui a pas fait de cadeaux, mais malgré tout, on la voit apporter de la lumière à tout les gens qui l’entourent de près ou de loin. Angie est un personnage à part. On ne peut que l’aimer. À son contact, nous rencontrerons sa meilleure amie qui apporte une touche de folie dans cette histoire assez sombre.
    Puis viendra Bo, Smok, Nino, Sarah, ... et Astro. Il y a tellement de personnages importants que je ne peux pas tous les détailler. Une chose est sûre tous ont leur importance.

    Astro est celui qui fait qu’on tourne chaque page avec envie, appréhension, tendresse ou même colère. Astro ne peut laisser personne indifférent. Moi, il m’a conquise peut-être même séduite !
    Bo, le frère d’Angie m’a pas mal intrigué. J’aurais aimé en lire un peu plus sur lui.
    Dans ce roman, j’ai retrouvé tout ce qui fait que je n’ai pu qu’adorer cette histoire. On trouve dans cette romance de l’intrigue, de l’amour, de la fraternité, du suspense, de la tension, des rebondissements, des émotions à fleur de peau et j’en oublie sûrement.
    De belles leçons de vies sont aussi abordées dans ce roman. Il nous montre que malgré la noirceur une lumière suffi à tout éclairer.
    Je vous recommande vivement ce roman ainsi que le premier tome, mais vous pouvez lire les deux tomes indépendamment.

     

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Que feriez-vous si du jour au lendemain votre vie se retrouvait parasitée par votre parfait opposé ? Le laisseriez-vous entrer ?

    Mes amies me conseillent de me lâcher...

    Serai-je assez audacieuse, ou inconsciente, pour pactiser avec le Diable en échange de ce que j'ai toujours rêvé d'obtenir ? Même si son intérêt soudain pour moi sent le guet-apens à plein nez ? Même s'il incarne le cauchemar de ma psychorigide de mère ?

    Vous fonceriez, vous, à ma place ? Vraiment ?

    Prenez garde, car le Diable n'est pas ce que l'on pourrait penser... Il est séduisant, espiègle, ingérable, impudique. Magnétique.

    C'est un piège dans lequel vous risqueriez de vous noyer. Je suis Eden Sinclair. Et le Diable, moi, je l'ai rencontré en chair et en os.

    On l'appelle Alec Cartier.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Lia Rose pour ce livre en Service Presse. 

    Ce qui m’a plu en premier, c’est la couverture du roman, à la fois attirante et énigmatique. J’ai commencé cette histoire sans grande conviction, puis de page en page, je me suis faite happer par ce roman.

    Les personnages principaux m’ont séduite. J’ai aimé leurs failles et leurs caractères.

    On croise Eden une jeune femme qui travaille dans le milieu de la mode. Après une douloureuse rupture, elle avance dans la vie sans trop en profiter. Elle a des amis sincère, un travail qu’elle aime. Mais elle doit subir les remarques constantes de sa mère. Une mère autoritaire et détestable. Eden est soumise à sa volonté ce qu’il l’empêche de vivre comme elle l’entend.

    Puis, nous rencontrons très vite Alec son voisin à l’opposé d’elle. Il est musicien, fêtard. Il profite de la vie à fond sans regarder au tour de lui. Entre eux, une alchimie particulière va se dégager. Ils vont se plaire au premier regard, mais aussi se détester ! J’ai adoré leurs confrontations. Pourtant, lorsqu’Alec va entrevoir quelle femme, elle peut être vraiment, il va lui proposer un marché qu’elle ne pourra pas refuser.

    Dans ce roman, se dégage une grande sensualité, mais tout est écrit avec intelligence et douceur. Surtout lorsque c’est Alec qui nous le raconte. J’ai adoré ce personnage, il est très attachant.

    Cette histoire n’est pas faite que de romance, il y a aussi une légère intrigue très bien faite et qui risque de chambouler Eden.

    D’autres personnages intéressants vont être importants pour l’histoire comme la sœur d’Eden, les amis d’ Alec.

    Beaucoup de belles amitiés sont décrites dans cette histoire. D’ailleurs, le rapport entre Alec est Johan est super intéressant. Surtout quand tout se joue par des regards, c’est très bien fait.

    Ce premier tome est très bien écrit, les ressentis et les sentiments ressortent à merveille. Une fois lancé dans l’histoire, on ne peut plus s’en détacher et ça jusqu’à la dernière page ! Je suis ravie d’avoir lu cette histoire et il me tarde de lire le prochain tome !

    Je vous recommande vivement ce roman.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, vendredi 26 octobre, je vais vous présenter l'auteure Lia Rose et mon avis sur son livre "Power Games Tome 1 Jardin d'Eden". Il est sorti en format numérique le 24 octobre 2018.

    #Véronik


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique