•  

    Résumé :

    Depuis sa plus tendre enfance, Souline est bercée par le son du violon.

     

    Lorsqu’à l’adolescence, Evi l’entend jouer pour la toute première fois, il en tombe éperdument amoureux. Leur amour naît à Fersac, cette obscure école où règnent la terreur et la honte.

     

    Pour la sauver, Evi se sacrifie et la laisse partir. Ils se sont juré de se retrouver une fois dehors. Mais aucun d’eux ne peut tenir cette promesse.

     

    Quinze ans plus tard, Souline est devenue une grande violoniste. Alors qu’elle s’accorde quelques vacances sur les pentes enneigées des Pyrénées, elle tombe par hasard sur son premier amour. Foudroyée par ses souvenirs, elle cherche à tout prix à le revoir, mais Evi refuse. Loin de renoncer à lui, Souline tente de découvrir les secrets que cache la sombre cicatrice sur son visage et au-delà, les raisons pour lesquelles ils ne se sont jamais revus.

     

    Mais c’est sans compter l’entêtement incompréhensible d’Evi à chasser la jeune femme hors de son existence.

     

    Pourquoi tant d’obstination ?

     

    Parviendra-t-elle à le comprendre et à entrer de nouveau dans sa vie ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Angel Arekin pour ce livre en Service Presse.

    Lorsque j’ai commencé ce roman, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Le résumé me plaisait, ainsi que la couverture. Je savais aussi, qu’ayant déjà lu cette auteure, j’allais m’aventurer dans une histoire à la fois passionnante et intransigeante. Et je réalise très vite à quel point la plume d’Angel Arekin est à la fois torturée et bienveillante. Deux sentiments qui s’opposent, mais qui se complètent parfaitement grâce à cette auteure. Angel a un don pour les âmes torturées. Elle nous embarque encore une fois dans des sphères non visitées.

    Le début du roman nous plonge dans la jeunesse de nos deux héros, Souline et Evi.

    Cette partie est passionnante. On y découvre deux êtres qui se découvrent et qui tentent de s’aimer malgré l’enfer qui les entoure. La pureté de ces moments volés est tellement touchant et effrayant. On les voit survivre dans un environnement terrible où la souffrance est quotidienne. Mais ce qui saute le plus aux yeux, c’est leur amour. Malgré leur jeune âge, leurs sentiments sont sincères et d’une grande pureté.

    Dans la seconde partie du roman nous retrouvons Souline, violoniste de renom. Elle a perdu de vu Evi depuis des années. D’ailleurs, on ne la reconnaît plus trop. Sans lui, elle a perdu le sourire. Elle vit de sa passion, mais une ombre ternie le tableau. Malgré sa réussite, on la sent un peu vide. Pourtant, une fois qu’elle a retrouvé celui qu’elle a tant cherché, on va l’a découvrir tenace et entêtée. Elle va nous surprendre. On va retrouver cette jeune fille à qui on s’était attaché en début de roman.

    Pourtant, Evi ne va pas lui faciliter la tâche. Il va se montrer particulièrement amer et détestable avec elle. Il a perdu lui aussi une partie de son âme et compte bien lui montrer. Pourtant, plus il la repoussera, plus elle s’accrochera.

    Evi est un personnage assez complexe. On a du mal à le cerner. Mais il nous touche profondément lorsque enfin, il va s’ouvrir. On voit derrière son regard sombre, ce jeune homme qui a sauver celle qui comptait plus que tout.

    Souline, va-t-elle pouvoir le sauver à son tour ?

    Evi et Souline sont deux âmes sœur. Ce ne sont pas deux simples amours perdus. C’est bien plus que ça.

    Est-ce que les horreurs qu’ils ont vécu ont créé un lien magique entre eux ?

    Peut-être. L’âme est parfois compliquée à comprendre.

    D’autres personnages très importants interviennent dans ce roman. Mais je ne souhaite pas rentrer plus dans l’intrigue. Je pense que le découvrir par soi-même est beaucoup plus intéressant.

    Cette histoire va nous parler de sujets assez durs. Cette lecture s’est révélée assez éprouvante par moments. La vengeance va être l’un des piliers de ce roman.

    Est-ce que la vengeance est une solution ?

    Ce sentiment va être extrêmement bien détaillé. On va en découvrir plusieurs facettes.

    Ce que je retiendrais de cette histoire, ce sont ces deux personnages que j’ai aimé et que j’aurais aimé protéger. Je pense qu’ils se sont bien trouvés et retrouvés et j’aime à penser que leur amour sera infini.

    Je vous recommande vivement ce roman qui est d’une grande richesse.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Un tueur rôde dans les Lofoten, ces îles magnifiques de Norvège, là où la nuit ne tombe jamais en hiver et où le soleil de minuit éclaire les journées d’été. 
    C’est ici que Maja a grandi, sur ces terres morcelées qui abritent tant de secrets. 
    C’est ici que Caern et sa sœur sont arrivés voilà quelques années, après la faillite de leur famille. 
    Adolescent silencieux et marginal, à la beauté sauvage et charismatique, Caern est pourtant méprisé de tous. Seule Maja le voit différemment et se lie avec lui malgré les mises en garde de ses proches. 
    Mais alors que la relation entre les deux adolescents se développe, le Tueur des Lofoten frappe à nouveau, détruisant la tranquillité de l’archipel. 
    Dix ans s’écoulent avant que le destin ne les remette sur le même chemin. Le passé a laissé des traces indélébiles mais l’attirance entre eux est toujours présente. 
    Le problème, c’est qu’ils ne sont pas seuls...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Angel Arekin pour ce livre en Service Presse. 

    Voici le deuxième roman d’Angel Arekin que je lis et je suis fascinée par l’univers et l’imagination de cette auteure. Je serais curieuse de savoir où elle puise son inspiration.

    Ce roman se passe dans une Norvège sauvage et brute comme je me l’imaginais. L’esprit de ce roman va au-delà d’une simple romance. On y parle d’amour évidemment, mais je retiendrais plutôt la rencontre de deux êtres dont les âmes se croisent et se reconnaissent. La première est belle, pure et lumineuse. L’autre est sombre, torturée et éteinte. Entre ces deux âmes, un merveilleux ballet de sentiments va naître. Ces deux personnages sont Caern et Maja.

    Caern est un personnage unique en son genre. Il est différent de tout ce qu’on a pu rencontrer, mais on ne peut pas s’empêcher de vouloir le découvrir et peut-être même de le sauver. Ça serait tellement plus simple de le haïr, de le prendre nous aussi pour un fou et pourtant non. Au fur et à mesure de notre lecture, on ne peut pas faire autrement qu’être attendrie. Caern restera un des personnages que j’ai le plus aimé.

    Maja est d’une bonté extrême. Elle voit en Caern ce que personne d’autre ne voit. Maja a du caractère et est loin d’être naïve, mais face à lui, elle devient une femme soumise et prête à tout pour lui donner l’amour qu’il mérite. Maja est courageuse et tenace. C’est une femme pleine de qualités. Ce que je n’ai pas encore dit, c’est que ce roman est aussi et surtout un thriller haletant. L’intrigue est très forte. Pas une minute, on ne se doute de qui fait quoi.

    L'atmosphère de ce roman est sombre de part le lieu où se déroule l’histoire, mais surtout par ces personnages complexes et tourmentés.

    Ce roman est toujours à la limite de la folie. La douce, la passagère. Elle est là, bien présente, mais le réalisme de l'écriture de ce texte est sublime.

    J’ai adoré cette histoire et je souhaite une longue vie à ces deux âmes qui j’espère ne se perdront jamais.

    Je vous recommande évidemment ce roman.

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Un tueur rôde dans les Lofoten, ces îles magnifiques de Norvège, là où la nuit ne tombe jamais en hiver et où le soleil de minuit éclaire les journées d’été. 
    C’est ici que Maja a grandi, sur ces terres morcelées qui abritent tant de secrets. 
    C’est ici que Caern et sa sœur sont arrivés voilà quelques années, après la faillite de leur famille. 
    Adolescent silencieux et marginal, à la beauté sauvage et charismatique, Caern est pourtant méprisé de tous. Seule Maja le voit différemment et se lie avec lui malgré les mises en garde de ses proches. 
    Mais alors que la relation entre les deux adolescents se développe, le Tueur des Lofoten frappe à nouveau, détruisant la tranquillité de l’archipel. 
    Dix ans s’écoulent avant que le destin ne les remette sur le même chemin. Le passé a laissé des traces indélébiles mais l’attirance entre eux est toujours présente. 
    Le problème, c’est qu’ils ne sont pas seuls...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Angel Arekin pour ce livre en Service Presse. 

    J'ai craqué pour la couverture qui est juste sublime et qui met bien en valeur ce roman.

    Je ne connaissais pas la plume de l'auteure et j'avais hâte de découvrir cette histoire qui m'intriguait. Je ne regrette pas du tout car j'ai été happée du début à la fin. Je l'ai savouré petit à petit m'imprégnant des descriptions des lieux, de cet air pesant qui règne, mais j'ai aussi été dans l'attente de découvrir l'identité du tueur des Lofoten.

    Dans ce roman, l'auteure nous emmène en Norvège à Svolvaer la Capitale des Lofoten. Elle nous dépayse, nous emmène dans cet endroit aussi beau que mystérieux. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir les descriptions des lieux. J'ai été imprégnée par l'ambiance, le froid, ce suspens mordant. C'était éprouvant, déstabilisant, mais prenant.

    Ici, nous faisons la connaissance de la douce et jeune Maja 15 ans, de son frère Erland et de leurs amis. Puis, il y a aussi les jumeaux Corange, Caern et Aenna, surnommés aussi les Silent Twins.

    Maja est une jeune fille attachante, qui ne se laisse pas atteindre par toutes les mises en garde et les racontars sur Caern. Elle, elle le voit autrement. Pour elle, Caern n'est pas celui que tout le monde croit. J'ai beaucoup apprécié sa force de caractère, sa détermination et ses sentiments profonds pour lui, Caern.

    Extrait : Ce fut alors que je le vis, et le frisson se transforma en terreur mutique, mêlée à une étrange fascination.

    Je dois dire que Caern et Aenna sont étranges, il y a au-dessus d'eux comme une aura malsaine, sombre. C'est dérangeant, mais intriguant en même temps, car on veut en savoir plus. Essayer de comprendre cette relation qui semble si bizarre.

    Caern est un personnage hors du commun. Il est unique ! C'est un peu difficile de le cerner. Il semble si distant, fermé et mystérieux qui nous semble inaccessible. On sent une grosse souffrance en lui qu'on aimerait lui retirer pour qu'il puisse souffler et être enfin heureux. Malgré ce que l'on raconte sur lui, je me suis facilement attachée à lui. J'ai aimé sa différence, son côté sauvage.

    Alors que le tueur sévit une deuxième fois, rien ne va plus. Tout s'écroule autour de Caern et Maja.

    On se pose pleins de questions : pourquoi ?, qui est le tueur ?

    Le temps s'est écoulé, les événements du passé ont laissé des traces indélébiles, mais les sentiments que partageaient Caern et Maja, sont-ils encore là ?

    À travers les différents points de vues de Caern et Maja, on passe par pleins de sentiments. C'est fort, brutal, animal, et si intense qu'on est comme à bout de souffle. On avance, souffre, ressent, éprouve... C'est dur et brut, sans artifices ! C'est vrai et profond ! J'ai adoré !

    Extrait : Parce que je viens de décider que je serai celle qui rallumera la lumière dans ses yeux. Et lui, dans les miens.

    Extrait : Maja, c'est ma discordance. Le désir et la peur. L'amour et l'horreur.

    L'auteure excelle dans les descriptions, la psychologie des personnages. Je dois dire qu'à un moment j'ai eu des doutes sur plusieurs personnes. J'avais besoin de savoir l'identité du tueur et de comprendre.

    Vraiment, cette histoire m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. J'ai dévoré chaque chapitre, je vivais l'histoire comme si j'étais sur les lieux. Je participais moi aussi à l'enquête et aux événements.

    Je suis passée par pleins d'émotions. J'ai eu peur, frissonné, douté, angoissé, espéré... C'était glacial, puissant, tendre et époustouflant.

    J'ai passé un très bon moment de lecture en lisant ce roman et je ne peux que vous le recommander.

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    « Tu es enfermée ici, mais je le suis avec toi. Toujours. Ne l’oublie pas. »

    Que feriez-vous si vous vous réveilliez un matin dans une cellule, pris au piège d'un détraqué possessif et mystérieux ?

    Que feriez-vous si vous deviez lutter pour votre survie tout en combattant pour préserver votre esprit ?

    Captive d'une pièce aux murs froids, Faustine n'a que deux possibilités : s'accrocher à la vie en se soumettant aux caprices de son ravisseur ou affronter ses tourments et ne pas être certaine de s'en sortir indemne.

    Mais c'est sans compter l'esprit machiavélique et retors de celui qui la retient prisonnière. Jusqu'où a-t-il l'intention de l'emmener ?

    Entrez dans la pièce à vos risques et périls, vous n'êtes pas certains d'en ressortir vivants...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Angel Arekin pour ce livre en Service Presse. 

    Je viens de refermer ce roman et je n’ai qu’un mot à dire : j’adore. Bien sûr, on ne va pas oublier de parler de cette couverture juste sublime. Elle est parfaitement en accord avec l’histoire et j’avoue que c’est elle qui m’a donné l’envie de lire ce roman.

    Cette histoire est vraiment particulière, différente et unique. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans le cerveau de l’auteure pour se lancer dans une telle aventure, mais en tout cas, c’est une bonne chose. Dans ce roman, on passe par beaucoup d’émotions, de l’intrigue, de la peur, de la haine, du soulagement, de l’incompréhension et parfois du bonheur. Ce qui m’a le plus surprise, c’est de m’attacher très rapidement au personnage masculin principal. Il est pourtant particulier et fait des choses terribles à Faustine, mais son amour pour elle est tellement fort et intense que je n’arrivais pas à le voir mauvais. J’ai même essayé de lui trouver des excuses. Évidemment comme l’auteure est très maline, on va finir par ne voir que par lui surtout lorsqu’on comprendra sa souffrance et ses regrets. On va être touché au plus au point par leur passé commun. Leur passé est indéfinissable tant, il est triste.

    Peut-être l’amour peut les sauver ?

    Faustine est une jeune femme détruite, on s’attache à elle et on a envie qu’elle s’en sorte face à ses démons.

    Dans ce roman, on se pose pleins de questions, il est une intrigue à lui tout seul. Qui ? Pourquoi ? Comment ? C’est tellement bien fait. Le suspense est à couper le souffle, la folie peut-être un peu aussi !!

    Je ne veux pas vous en dire plus pour ne pas gâcher cette histoire qui m’a profondément touché. Les sentiments y sont profonds et intenses tout comme la noirceur qui entoure Faustine et lui.

    Je vous recommande vivement cette Dark Romance que j’ai adoré.

     

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, mercredi 27 février 2019, je vais vous présenter l'auteure Angel Arekin et mon avis sur son livre "The Missing Obsession". Il est sorti en format numérique le 18 février 2019. L'auteure a aussi écrit : Hot Blood, Hot Gun, Is It Love ? Gabriel (sortie le 14 mars 2019), Le Porteur de Mort Tome 1 L'Apprenti, Le Porteur de Mort Tome 2 Tenshin, Le Porteur de Mort Tome 3 Le lion blanc, No love no fear Tome 1 Play with me, No love no fear Tome 2 Memory Game, No love no fear Tome 3 Yano & Play, No love no pain, Sans cœur, Sans cœur Tome 2 Sans âme, Love Business, Hidden Desire et Jeu vespéral.

    #Véronik


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique