•  

    Résumé :

    Infirmière dans un grand hôpital de Chicago, Angelina-Ransom Woodward a dû fuir l’Illinois pour échapper à son ex mari violent.

     

    Le destin met sur sa route un club de bikers dirigé par Steve « Bull » Granger, un homme d’une beauté sulfureuse et accro aux femmes.

     

    Lorsque son ex la retrouve à l’autre bout du pays, elle n’a d’autre choix que de se réfugier auprès du motard.

     

    Acceptera-t-elle de partager son mode de vie dissolu ?

     

    Et lui, sera-t-il capable de renoncer à ses coups d’un soir pour elle ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci à Évidence Éditions et à l'auteure Sylvie Roca-Géris pour ce livre en Service Presse.

    Lorsque j’ai vu la couverture de ce roman ainsi que la couverture de la nouvelle version, je ne souhaitais qu’une chose : le lire.

    Ce roman nous plonge dans un univers où les bikers sont rois. Pourtant, ce n’est pas le seul sujet. D’autres thèmes vont être abordés, comme la maltraitance au sein d’un couple. Le thème est exploité d’une manière très brute. Mais je pense que c’est une bonne chose, car ce genre de situation n’est malheureusement pas ornée de jolies fleurs et de ballons.

    Ce roman est d’une manière générale assez cru, mais ça lui va bien. J’ai aimé l’écriture de l’auteure. Même si tout se passe vite, tout est très cohérent.

    Peut-on vraiment définir à partir de combien de temps, on doit faire certaines choses ou ressentir certaines choses ?

    Je ne pense pas et c’est ce que nous montre ce livre. Il faut vivre ce qu’on a à vivre sans regrets ni remords.

    Parlons un peu des personnages. Il y a d’abord la belle Angelina qui fuit un passé extrêmement douloureux. Elle a décidé de reprendre sa vie en main et de tout reprendre à zéro auprès de sa meilleure amie. Elle va par le plus grand des hasards croiser la route d’une bande de bikers. Sans s’en rendre compte, elle va se faire remarquer par l’un d’entre eux. Celui-ci s’appelle Bull.

    Bull est beau et sexy à souhait. Il a un charisme fou. Les femmes rôdent constamment au tour de lui, mais aucune ne retient vraiment son attention.

    Une sorte de connexion va s’installer entre Bull et Angelina. Mais va-t-elle se laisser aller vers ses envies ? Va-t-elle accepter de côtoyer cet univers qui est à l’opposé du sien ?

    Cette romance érotique est sexy en diable. On ne s’ennuie pas une seconde. Actions et intrigues sont aussi au rendez-vous.

    D’autres personnages sortent du lot. Évidemment la meilleure amie d’Angelina, Katy. Mais aussi un autre biker, Dark. Le second de Bull. Il est unique en son genre. J’ai adoré sa personnalité. Il est droit et de confiance. Il m’aura aussi bien fait rire.

    Ce que j’ai aimé dans ce roman, ce sont toutes ses facettes. La sensualité est omniprésente, mais aussi la fraternité entre tous ces frères de cœurs. Les émotions sont également bien présentes. Elles vont être fortes et intenses.

    Je raccroche ce roman en ayant hâte de lire la suite !

    Je vous recommande vivement ce roman.

     

    Note : 8,5/10

     

    #Véronik

     

    Pour commander le livre "Hell’s Demons Tome 1 Loin de l’Enfer", voici le lien de la boutique :https://www.evidence-boutique.com/enae/hells-demons?search_query=hell%27s+demons&results=1


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Un Black Storks ne connaît pas la peur.

    Lullaby est au bord du gouffre, elle a un besoin urgent d’argent et de protection. 
    Elle pense avoir trouvé la solution quand elle fait la rencontre du sombre et mystérieux Philéas, qui lui propose un job un peu spécial. 
    Le bad boy fait partie des Black Storks, un club officiellement spécialisé dans la livraison de colis. Mais dans la réalité, il ne faut pas s’attendre à voir les Storks débarquer sur votre paillasson, une boîte de pizza à la main ! 
    Ces riders sont les meilleurs transporteurs illégaux de Californie. Et pour cause, que ce soit en voiture de course ou à moto, ils n’ont peur de personne. 
    Pour se faire respecter, Lullaby va devoir prouver aux Black Storks qu’elle mérite son job et sa place parmi eux. 
    Mais son plus grand défi sera surtout de ne succomber ni à la peur, ni au désir que lui inspire Philéas, le plus sexy et dangereux d’entre eux…

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteure Kristen Rivers, Carole et les Editions Addictives pour ce livre en Service Presse.

    Cela fait maintenant un moment que je connais la plume de l’auteure et je dois dire que lorsque j’ai vu la couverture de ce nouveau roman, je n’ai pas hésité une seule minute avant de vouloir le lire, même sans avoir lu le résumé. En romance, j’aime beaucoup le genre « biker » et je peux vous dire que j’avais hâte de commencer celui-ci. Franchement, je n’ai pas été déçue. J’ai beaucoup aimé cette histoire !

    Ici, nous faisons la connaissance avec Lullaby, une jeune femme de vingt-quatre ans qui travaille comme équipière au Crazy Potatoes.

    Lullaby est une fille qui est « née avec une cuillère en argent dans la bouche », pourtant, elle est très humble et naturelle.

    Même si tout son univers a basculé en enfer, Lullaby est une personne très forte et fière. Pour affronter son quotidien, elle peut compter sur la présence de Dee sa meilleure amie et de son chat Chaton.

    Ce jour-là à son travail, Lullaby va faire une rencontre qui va changer son avenir.

    Extrait : Cet homme est à tomber. Un troublant mélange de force et de douceur, qui met à mal les barrières que j’ai dressées au tour de moi.

    Lullaby, se fera-t-elle à sa « nouvelle vie » ?

    J’ai beaucoup aimé le personnage « haut en couleur de Lullaby ».

    Lullaby est une femme qui a un caractère bien trempé, une personnalité hors du commun, mais qui est aussi drôle. Elle n’a pas sa langue dan sa poche, a du cran et est plus que courageuse. On peut largement dire que Lullaby n’est « pas une petite chose fragile ». Dans le feu de l’action, elle est juste éblouissante. C’est une véritable « bad girl » !

    Puis il y a lui, Philéas, « ce client atypique », membre du club « Black Storks ».

    Pour Philéas qui menait jusque-là une vie pleine de dangers, mais avec un chemin tout tracé, sa rencontre avec cette femme surprenante va venir bousculer son monde et lui faire découvrir la vie d’une toute autre façon.

    Extrait : Je ne suis qu’obscurité, là où Lullaby, elle, n’est que lumière.

    Philéas est un homme viril, qui transpire l’assurance, qui « a une prestance folle », mais qui a aussi un « caractère explosif ». Sous « ses aires de bad boy ténébreux », Philéas cache au fond de lui de profondes blessures.

    Philéas, pourra-t-il résister à la belle Lullaby ?

    J’ai adoré le personnage de Philéas. Il est autant saisissant qu’énigmatique. Je ne pouvais que tomber sous son charme désarmant, sa douceur, sa bonté et son « côté Cro-Magnon ».

    Avec Philéas, nous entrons dans le club « Black Storks ».

    Ce club de bikers est totalement différent de ce que l’on peut rencontrer ailleurs et cela m’a bien plu. Chaque membre a une place bien définie et un surnom qui lui colle parfaitement à la peau. Il y a aussi des tensions, des taquineries, mais ce qui en ressort le plus, c’est cette entraide et cette cohésion de groupe. Une vraie famille !

    Avec ce roman, l’auteure nous plonge vraiment au cœur de l’action. Elle nous transporte littéralement dans cet univers dangereux, mais haletant. Les scènes étaient parfaitement décrites. C’était prenant !

    J’ai passé un très bon moment de lecture en lisant cette histoire. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Je me suis facilement attachée aux personnages. Les sensations étaient intenses et les émotions au rendez-vous. J’ai vibré avec eux et pour eux dans tous les sens du terme.

    Je vous recommande vivement ce roman !

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Rick est dans les tourments. Son nouveau rôle de président est plus compliqué qu’il ne le pensait. 
    Pour protéger la femme qu’il aime, il a dû faire un choix extrême : se séparer d’elle, et ainsi respecter la promesse faite à sa mère.

     

    Comme si cette situation n’était pas assez douloureuse, il doit gérer les erreurs accumulées au club et les entraves que son père met sur son chemin.

     

    Bien que sa famille se délite sous ses yeux, il garde espoir de pouvoir tout reconstruire et donner enfin à Eli la place qu’elle mérite. 
    Mais pour cela, il va devoir sortir le club des ennuis, reconquérir la femme qu’il aime et endosser un nouveau rôle, celui d’être père.

     

    Rien ne se fera sans que le sang n’ait coulé.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci à Évidence Éditions et à l'auteure Iride Salvatore pour ce livre en Service Presse.

    J’avais beaucoup aimé le tome 1 et j’ai l’impression d’avoir encore plus aimé ce second tome. Cette suite est tout à fait surprenante. Elle commence d’une manière dont je ne m’attendais pas du tout.

    On retrouve notre chère Eli dans un contexte de vie à l’opposé de ce que j’avais imaginé. Dans ce tome, elle m’a profondément touché. J’ai malgré moi partagé ses peines et ses douleurs. Certains moments vécus par Eli étaient très émouvants.

    On retrouvera aussi Rick. Autant, je l’avais aimé dans le tome 1 autant là, il m’a insupporté pendant de nombreuses pages. J’aurais bien aimé le recadrer, car plus il pense bien faire, plus il fait du mal. C’est souvent le cas de beaucoup d’hommes qui pensent vous protéger en vous cachant la vérité et c’est exactement l’inverse. Malgré tout, on l’aimera quand même, mais bon, il aurait mérité quelques baffes !

    Rick et Eli vont vivre beaucoup d’épreuves. Elles vont parfois les rapprocher, mais surtout les éloigner.

    Rick va se montrer un as de la cachotterie. Il a un don pour masquer ses sentiments, mais attention à lui, notre belle Eli n’est pas une femme à se morfondre sans reprendre sa vie en main. Eli est le genre de femme que l’on peut qu’admirer. Elle est forte et courageuse. Seuls ses sentiments pour Rick peuvent lui maintenir la tête sous l’eau. Heureusement, un certain Caleb va l’aider à reprendre un nouveau souffle. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce nouveau duo.

    Dans ce second tome, l’action est le maître-mot. On plonge complètement dans l’univers des bikers et des guerres de gangs. Confrontations et vengeances vont rythmer l’histoire. Impossible de s’ennuyer, bon nombre de rebondissements vont intervenir au fil des chapitres.

    Plusieurs personnages vont sortir leur épingle du jeu. Certains vont être de belles découvertes et d’autres moins.

    Ce second tome est une suite parfaite pour moi, même si j’aurais aimé que nos deux héros ne vivent pas tant d’épreuves. Maintenant, j’attends avec impatience le troisième tome !

    Je vous conseille vivement ce tome ainsi que le tome précédent.

    Note : 9/10

     

    #Véronik

     

    Pour commander le livre "Devil's Road Tome 2 Lutter", voici le lien de la boutique :  https://www.evidence-boutique.com/venus/devils-road-tome-2-lutter


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Mariska a mis des années à enfermer ses démons dans une boîte qu’elle croyait hermétique. 
    Jusqu’à ce qu’elle revienne se confronter au passé pour y mettre un point final. Enfin, c’était le plan initial, mais deux gangs de bikers rivaux vont perturber la donne. 
    D’un côté son ex, Shooter, un Blood psychopathe et incontrôlable et de l’autre Chris, mystérieux mais tellement sexy, décidé à implanter un chapitre Steel sur ce territoire ennemi. 
    Les bikers tatoués et dangereux, elle a déjà donné. Armée de sa seule détermination, et dotée d’un caractère explosif, rien ne l’effraie, même pas Chris qui se retrouve constamment sur son chemin. 
    Dans ce tumulte, il pourrait bien s'avérer être son seul allié... Ou celui qui la brisera définitivement. 

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Manon Donaldson pour ce livre en Service Presse.

    J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette saga. J’avoue avoir été intriguée de savoir ce qu'il pouvait ressortir d’un nouveau tome avec Chris mis en avant.

    Chris est un des personnages principaux des tomes précédents, mais on peut très facilement lire ce tome indépendamment des autres.

    Ce roman est d’abord mené par une certaine Mariska.

    Mariska est aussi belle que piquante. Elle a un caractère très affirmé. Elle n’a peur de rien ni de personne. Seul son passé difficile la tient en laisse. Elle a beau avancer et assumer ses choix un bon nombre de démons rôdent toujours au tour d’elle. Mariska va devoir affronter son passé, mais à première vue le destin ne va pas être en sa faveur. Elle va rencontrer au travers de sa route le ténébreux Chris.

    J’avais bien aimé Chris dans les autres tomes même si ce n’était pas mon préféré, mais là, je l’ai adoré !!

    On apprend enfin à découvrir qui il est vraiment. On se rend compte qu’il a beaucoup d’humour et que son sex-appeal est toujours bien présent. À se demander où se cache ce genre d’homme dans la vraie vie ?! Car j’avoue qu’il me ferait fondre au premier regard.

    Chris a tout ce qui pourrait nous faire craquer, mais aussi nous repousser. Il est sexy, dangereux, loyal, possessif et un brin macho.

    Entre Chris et Mariska, ça va être tout feu tout flamme. Le duo est à la fois drôle et intense. Deux tempéraments comme eux ne pouvaient faire que des étincelles.

    J’ai adoré les suivre. Surtout pendant leurs premières rencontres, mais aussi dans leurs moments de lâcher prise.

    Ce roman de bikers est assez addictif. J’aime beaucoup cet univers remplit de mecs sexy à souhait. L’histoire en elle-même est super intense. Intrigue, trahisons et bon nombre de rebondissements rythment ce roman. Manon est vraiment douée pour écrire sur cet univers et surtout pour nous tenir en haleine tout au long de l’histoire.

    J’ai beaucoup aimé l’intrigue. Elle m’a touché et ému à travers, Mariska. Cette jeune femme qui ne mérite qu’une chose, être enfin heureuse et aimée. J’ai aussi été ravie de retrouver Ivy et Dante. Deux personnages inoubliables.

    Je dois maintenant refermer cette saga haute en couleur et bourrée d’émotions fortes, intenses et explosives. J’avoue que j’aurai beaucoup aimé que ça ne se finisse pas.

    Je recommande vivement ce roman ainsi que les tomes précédents.

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Eli doit se protéger. Une nuit de garde aux urgences, une femme battue se présente, accompagnée d’un policier. La femme est effrayée et n’ose pas le regarder. 
    Curieuse, Eli décide de jeter un œil au dossier sans savoir qu’elle sera traquée, elle aussi. 
    Menacée, elle doit s’enfuir et trouve refuge dans un club de motards, les Devil’s Road, à qui elle loue une petite maison sur leur propriété.

    Rapidement, elle tombe sous le charme de Rick, le vice-président du club, qui cherche par tous les moyens à la protéger.

    Mais de qui ?
    Du club ?
    De l’homme à ses trousses ?

    Et si la seule façon de sauver l’homme qu’elle aime était qu’elle meure !

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci à Évidence Éditions et à l'auteure Iride Salvatore pour ce livre en Service Presse.

    Voici un roman que j’ai beaucoup aimé. Lorsque j’ai vu la couverture et le résumé de ce livre, j'ai été tout de suite attirée. Et effectivement, l’histoire est très prenante. Actions et rebondissements sont au rendez-vous.

    Dans ce roman, nous allons rencontrer Eli une jeune femme qui fuit son passé. On va la voir tremblante et terrifiée, mais elle va essayer au contact d’un club de bikers de reprendre le dessus.

    Ce qui m’a le plus surprise chez elle finalement, c’est sa force de caractère.

    Au début, Eli va nous paraître fragile, mais quand même avec de la ressource. Puis au fil des pages, on sent qu’elle s’endurcit et qu’elle est enfin prête à redevenir qui elle était. Évidemment, elle ne va pas réussir seule cet exploit.

    D’ailleurs, une des parties que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est justement la rencontre entre Eli et le gang des bikers. On ne peut pas dire que ça va être simple. Ils vont la prendre de haut, mais heureusement pour elle, elle va taper dans l’œil de l’un d’entre eux, Rick.

    Rick est le vice-président du club de bikers. Il ressemble à un viking et en a le caractère. Il est fort, indépendant, possessif et autoritaire. Comme ça, on peut se dire que ce ne sont pas que des qualités, mais comme beaucoup de femmes, Eli va se sentir attirer par cet homme. Même si elle ne veut plus d’un homme auprès d’elle, elle va enfin se sentir protégée à son contact.

    Entre Rick et Eli ça va être assez intense. Cela va être ni simple, ni évidant. Ils vont passer par de multiples sentiments. Ils vont devoir vivre pas mal d’épreuves. J’ai adoré les suivre et voir leur histoire évoluer au fil du roman. Ils vont devoir se serrer les coudes pour affronter le présent et l’avenir.

    Autour de Rick, une très belle fraternité est omniprésente. C’est ce que j’aime le plus dans cet univers de bikers. Ils sont toujours là les uns pour les autres, quoiqu’il arrive.

    Ce roman a beaucoup de points positifs. Il est assez addictif. L’amitié, l’amour, la peur, la détresse vont être des sentiments qui vont se mélanger et créer une superbe histoire.

    L’auteure sait vraiment bien nous amener à tourner les pages. J’ai aimé que le récit soit à la fois doux et explosif. Un peu comme Rick et Eli finalement.

    Maintenant, je n’ai envie que d’une chose : la suite. J’avoue avoir été dégoûtée quand le mot « à suivre » est arrivé.

    Je vous recommande vivement ce roman.

    Note : 9/10

     

    #Véronik

    Pour commander le livre "Devil's Road Tome 1 Survivre", voici le lien de la boutique : https://www.evidence-boutique.com/venus/devil-s-road-tome-1-survivre


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique