•  

    Résumé :

    Mariska a mis des années à enfermer ses démons dans une boîte qu’elle croyait hermétique. 
    Jusqu’à ce qu’elle revienne se confronter au passé pour y mettre un point final. Enfin, c’était le plan initial, mais deux gangs de bikers rivaux vont perturber la donne. 
    D’un côté son ex, Shooter, un Blood psychopathe et incontrôlable et de l’autre Chris, mystérieux mais tellement sexy, décidé à implanter un chapitre Steel sur ce territoire ennemi. 
    Les bikers tatoués et dangereux, elle a déjà donné. Armée de sa seule détermination, et dotée d’un caractère explosif, rien ne l’effraie, même pas Chris qui se retrouve constamment sur son chemin. 
    Dans ce tumulte, il pourrait bien s'avérer être son seul allié... Ou celui qui la brisera définitivement. 

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Manon Donaldson pour ce livre en Service Presse.

    J’avais beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette saga. J’avoue avoir été intriguée de savoir ce qu'il pouvait ressortir d’un nouveau tome avec Chris mis en avant.

    Chris est un des personnages principaux des tomes précédents, mais on peut très facilement lire ce tome indépendamment des autres.

    Ce roman est d’abord mené par une certaine Mariska.

    Mariska est aussi belle que piquante. Elle a un caractère très affirmé. Elle n’a peur de rien ni de personne. Seul son passé difficile la tient en laisse. Elle a beau avancer et assumer ses choix un bon nombre de démons rôdent toujours au tour d’elle. Mariska va devoir affronter son passé, mais à première vue le destin ne va pas être en sa faveur. Elle va rencontrer au travers de sa route le ténébreux Chris.

    J’avais bien aimé Chris dans les autres tomes même si ce n’était pas mon préféré, mais là, je l’ai adoré !!

    On apprend enfin à découvrir qui il est vraiment. On se rend compte qu’il a beaucoup d’humour et que son sex-appeal est toujours bien présent. À se demander où se cache ce genre d’homme dans la vraie vie ?! Car j’avoue qu’il me ferait fondre au premier regard.

    Chris a tout ce qui pourrait nous faire craquer, mais aussi nous repousser. Il est sexy, dangereux, loyal, possessif et un brin macho.

    Entre Chris et Mariska, ça va être tout feu tout flamme. Le duo est à la fois drôle et intense. Deux tempéraments comme eux ne pouvaient faire que des étincelles.

    J’ai adoré les suivre. Surtout pendant leurs premières rencontres, mais aussi dans leurs moments de lâcher prise.

    Ce roman de bikers est assez addictif. J’aime beaucoup cet univers remplit de mecs sexy à souhait. L’histoire en elle-même est super intense. Intrigue, trahisons et bon nombre de rebondissements rythment ce roman. Manon est vraiment douée pour écrire sur cet univers et surtout pour nous tenir en haleine tout au long de l’histoire.

    J’ai beaucoup aimé l’intrigue. Elle m’a touché et ému à travers, Mariska. Cette jeune femme qui ne mérite qu’une chose, être enfin heureuse et aimée. J’ai aussi été ravie de retrouver Ivy et Dante. Deux personnages inoubliables.

    Je dois maintenant refermer cette saga haute en couleur et bourrée d’émotions fortes, intenses et explosives. J’avoue que j’aurai beaucoup aimé que ça ne se finisse pas.

    Je recommande vivement ce roman ainsi que les tomes précédents.

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Eli doit se protéger. Une nuit de garde aux urgences, une femme battue se présente, accompagnée d’un policier. La femme est effrayée et n’ose pas le regarder. 
    Curieuse, Eli décide de jeter un œil au dossier sans savoir qu’elle sera traquée, elle aussi. 
    Menacée, elle doit s’enfuir et trouve refuge dans un club de motards, les Devil’s Road, à qui elle loue une petite maison sur leur propriété.

    Rapidement, elle tombe sous le charme de Rick, le vice-président du club, qui cherche par tous les moyens à la protéger.

    Mais de qui ?
    Du club ?
    De l’homme à ses trousses ?

    Et si la seule façon de sauver l’homme qu’elle aime était qu’elle meure !

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci à Évidence Éditions et à l'auteure Iride Salvatore pour ce livre en Service Presse.

    Voici un roman que j’ai beaucoup aimé. Lorsque j’ai vu la couverture et le résumé de ce livre, j'ai été tout de suite attirée. Et effectivement, l’histoire est très prenante. Actions et rebondissements sont au rendez-vous.

    Dans ce roman, nous allons rencontrer Eli une jeune femme qui fuit son passé. On va la voir tremblante et terrifiée, mais elle va essayer au contact d’un club de bikers de reprendre le dessus.

    Ce qui m’a le plus surprise chez elle finalement, c’est sa force de caractère.

    Au début, Eli va nous paraître fragile, mais quand même avec de la ressource. Puis au fil des pages, on sent qu’elle s’endurcit et qu’elle est enfin prête à redevenir qui elle était. Évidemment, elle ne va pas réussir seule cet exploit.

    D’ailleurs, une des parties que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est justement la rencontre entre Eli et le gang des bikers. On ne peut pas dire que ça va être simple. Ils vont la prendre de haut, mais heureusement pour elle, elle va taper dans l’œil de l’un d’entre eux, Rick.

    Rick est le vice-président du club de bikers. Il ressemble à un viking et en a le caractère. Il est fort, indépendant, possessif et autoritaire. Comme ça, on peut se dire que ce ne sont pas que des qualités, mais comme beaucoup de femmes, Eli va se sentir attirer par cet homme. Même si elle ne veut plus d’un homme auprès d’elle, elle va enfin se sentir protégée à son contact.

    Entre Rick et Eli ça va être assez intense. Cela va être ni simple, ni évidant. Ils vont passer par de multiples sentiments. Ils vont devoir vivre pas mal d’épreuves. J’ai adoré les suivre et voir leur histoire évoluer au fil du roman. Ils vont devoir se serrer les coudes pour affronter le présent et l’avenir.

    Autour de Rick, une très belle fraternité est omniprésente. C’est ce que j’aime le plus dans cet univers de bikers. Ils sont toujours là les uns pour les autres, quoiqu’il arrive.

    Ce roman a beaucoup de points positifs. Il est assez addictif. L’amitié, l’amour, la peur, la détresse vont être des sentiments qui vont se mélanger et créer une superbe histoire.

    L’auteure sait vraiment bien nous amener à tourner les pages. J’ai aimé que le récit soit à la fois doux et explosif. Un peu comme Rick et Eli finalement.

    Maintenant, je n’ai envie que d’une chose : la suite. J’avoue avoir été dégoûtée quand le mot « à suivre » est arrivé.

    Je vous recommande vivement ce roman.

    Note : 9/10

     

    #Véronik

    Pour commander le livre "Devil's Road Tome 1 Survivre", voici le lien de la boutique : https://www.evidence-boutique.com/venus/devil-s-road-tome-1-survivre


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Préquel de la saga des Wild Crows, cette courte nouvelle te présentera les début de l’un des membres au sein du club de bikers Californien.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci beaucoup à l'auteure Blandine P. Martin de m'avoir envoyé cette nouvelle.

    J'ai beaucoup entendu parler de la saga « Wild Crows » et j'avais hâte de la découvrir.

    Et quoi de mieux que de commencer en premier-lieu par ce Préquel.

    Franchement, je n'ai pas été déçue. J'ai beaucoup aimé cette petite plongée dans le club et surtout connaître un peu plus l'un des membres.

    Ici, nous faisons la connaissance de Gale.

    Gale est un homme de vingt-quatre ans qui a derrière lui une vie déjà bien cabossée et un présent fait de « combats clandestins ».

    Extrait : La violence m'incarnait, m'habitait.

    On comprend tout de suite que Gale a souffert par le passé et que ça la beaucoup marqué.

    Que s'est-il passé ?

    Alors que jusqu'alors Gale était « un électron libre » avec sa bécane et ses combats, il va faire la connaissance d'un homme qui va changer son destin. Cet homme, c'est Jerry Welsh le leader des Wild Crows.

    Grâce à cette rencontre, la vie de Gale va changer. Un nouveau monde va s'ouvrir pour lui, mais aussi avec la perspective d'intégrer une famille.

    Aux côtés de Gale, j'ai beaucoup aimé cette immersion dans le club de bikers tant redouté. Malgré certains mauvais côtés, on y découvre aussi un vrai soutien de la part des autres membres et ça, ça vaut tous les risques encourus.

    Gale est un personnage aussi dur que touchant. J'ai aimé le voir révéler sa douleur et ses failles. J'ai été autant touchée que charmée.

    J'ai vraiment passé un très bon moment en lisant ce Préquel. Maintenant, il me tarde de découvrir le « Tome 1 Addiction » !

    Je vous recommande cette nouvelle !

     

    #Emi

     

    Lien page auteure : https://www.facebook.com/blandinepmartin/

    Lien pour recevoir la nouvelle : https://blandinepmartin.fr/gale-nouvelle-offerte/




    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Les Hungry Wolves n'ont plus d'autre choix que de se lancer à corps perdu dans la bataille contre les Devil's Child et leurs alliés.

     

    Fynn, fidèle sergent du club, est partagé entre ses sentiments pour Maci et ses frères d'armes.

     

    Seule solution pour lui, utiliser la jeune femme contre Kean. Mais ce qui semble être un plan parfait au premier abord va finalement s'avérer compliqué pour le jeune homme.

     

    Kean quant à lui est prêt à tout pour récupérer sa sœur et surtout pour tuer celui qui a fait de sa vie un enfer.

     

    Les loups arriveront-ils à détruire l'enfant du diable ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci à Something Else Editions et à l'auteure Caro Lyne pour ce livre en Service Presse. 

    Depuis le début avec ma lecture de « Hungry Wolves Tome 1 Ragdoll », j'ai été complètement conquise par l'univers que nous propose l'auteure. J'attends chaque nouveau tome avec une grande impatience et je suis à chaque fois plus séduite que la fois précédente.

    Je peux vous dire que j'avais hâte de commencer ce tome 3 qui devait normalement être le dernier, mais purée heureusement que non.

    Ici, nous retrouvons Fynn, le sergent des Hungry Wolves.

    Extrait : Les Hungry Wolves m'ont accueilli les bras ouverts. Ils sont ma famille, la seule.

    Au début de cette histoire, on sent Fynn réellement touché. Je dois dire que le voir comme ça, ça m'a fait quelque chose. On sent toute sa peine et son désarroi.

    Fynn est un personnage que l'on peut qualifier de « marginal » à cause de son look, mais aussi de « boute-en-train ». Il est « rieur et blagueur » et est loin d'être un « chamallow » (j'ai adoré !).

    J'ai beaucoup aimé ce personnage qui m'a fait fondre de plaisir comme une sucrerie. J'ai été touchée par son passé, sa douleur et sa détresse. J'ai été sensible à son humour, mais je suis également tombée sous son charme. Et pour finir, ses attentions et son grand cœur ont fini de me convaincre.

    Puis il y a Maci, « ce petit bout de femme » qui n'est autre que la demi-sœur de Darden (vu dans le Tome 1 Ragdoll).

    Maci a également un passé compliqué. Ce qu'elle a vécu aux côtés de son frère Kean a laissé des traces. Malgré le choc, elle retrouve peu à peu ses marques grâce à la présence de Darden et Gena (vu dans le Tome 2 Mayhem), mais aussi par sa rencontre avec Fynn.

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Maci. Elle est « douce » (comme le dit si bien Fynn) et a aussi « son côté taquin ». C'est une héroïne simple, naturelle et sincère !

    Fynn et Maci, arriveront-ils à vaincre les obstacles qui se dressent sur leur chemin ?

    Ce que j'aime dans cette saga, c'est qu'une fois l'histoire commencée, je ne peux plus m'arrêter.

    Pour ce qui est des descriptions, elles sont décrites avec une telle précision que je visualisais tout comme si j'y étais. J'étais complètement plongée dedans comme si j'étais un personnage à part entière. J'étais en totale immersion. J'étais aussi en apnée et sous tension parce que l'auteure ne nous ménage pas. Il y a : de l'action, de l'amitié, de la fraternité, de l'amour et de la douceur. C'était intense, fort, beau et dur !!!

    En lisant ce roman, j'ai passé un très bon moment de lecture. Quand je suis arrivée au mot « fin », je ne voulais pas que ça s'arrête et je n'y croyais tout simplement pas. Le choc fut rude ! J'avais le cœur qui battait à fond la caisse et j'étais dans tous mes états. Il y a trois petits mots qui caractérisent ce que j'ai ressenti à ce moment-là : oh mon Dieu !

    Maintenant, je vais devoir prendre mon mal en patience pour attendre la suite. Au secours !!!

    Je vous conseille vivement ce roman ainsi que les deux tomes précédents !

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Spin-off de Rebel Bikers

     

    À tout juste 22 ans, Ayden a connu des moments difficiles. Son père, T.J, chef de gang de motards corrompus, lui a mené la vie dure. 
    Après la mort de celui-ci, Ayden se doit de reprendre les rênes des Hell Riders. Aucune place pour la pitié, il va devoir faire ses preuves dans un univers sombre, dangereux ou règne le chaos. 
    Mais lorsque l'on a plus rien à perdre et que la rancœur nous submerge, peut-on vraiment être sauvé ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci beaucoup à Evidence Editions et à l'auteure Stéphanie Jean-Louis pour ce livre en Service Presse. 
    J'avais lu les trois tomes de la saga « Bikers » de Stéphanie Jean-Louis et j'avais pu apprécier le personnage d'Ayden. J'avais trouvé le personnage d'Ayden intriguant, attachant et touchant. J'avais hâte de le retrouver. J'étais curieuse de lire son histoire et découvrir ce qui s'est passé lorsque qu'il a rejoint le gang « Hell Riders ». 
    Je n'ai pas du tout été déçue par ce Tome, bien au contraire.
    J'avais pu lire les deux premiers chapitres sur Wattpad et j'avais été étonnée en bien par la découverte de cette nouvelle facette d'Ayden. J'avais hâte d'en savoir plus.
    Lorsque Ayden reprend la tête du gang « Hell Riders » en tant que chef à la place de son père, il sait que cela sera loin d'être un long fleuve tranquille.
    Ici, exit le gentil Ayden, place à un nouveau Ayden, celui à la tête d'un gang aux mœurs pas très réglementaires et à ses nouvelles responsabilités. 
    Je dois dire, que ce nouveau Ayden brut de décoffrage m'a beaucoup plu. Il a une sacrée prestance et envoi du lourd. Comme ça, il était chaud bouillant. 
    Malgré tout, j'ai aussi pu ressentir chez lui une certaine fragilité et du coup, ça le rend encore plus attachant et touchant. Même s'il doit faire certaines choses pour montrer son autorité, il reste quand même fidèle à lui-même et garde au fond de lui du cœur. 
    On sent bien que son passé, son père ont laissé des traces. Il en reste encore très meurtri. Il se bat entre deux mondes, celui du bien et du mal. Ayden est les deux faces d'une même pièce. 
    Je dois dire, que je ne m'attendais pas à découvrir Ayden comme ça, et franchement, c'était impressionnant de le voir par moment aussi détaché et cruel. Comme ça, il en imposait vraiment !
    J'aimais déjà beaucoup Ayden avant et je dois dire, que j'ai fortement aimé son côté bad boy. 
    Stéphanie nous plonge vraiment dans la vie d'un gang et nous fait vivre les choses de l'intérieur. C'est très bien décrit et réel.
    J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture. Ce Tome est à la hauteur du personnage d'Ayden. C'est une réussite !
    Je vous recommande ce tome !

    Note : 9,5/10

     

    #Emi

     

    Pour commander le livre "Bikers Tome 4 Hell Riders Ayden", voici le lien de la boutique : https://www.evidence-boutique.com/venus/hell-riders

     

    Lien de ma première chronique : https://www.facebook.com/EmietVeronik/photos/a.2094170690813505/2195124004051506/?type=3

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique