•  

    Résumé :

    Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
    Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. "
    Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.

    Mon avis :

    J'ai eu envie de découvrir ce roman grâce à la couverture qui m'a tout de suite attirée. La mer, quoi de mieux ? Puis, j'ai lu le résumé qui m'a donné envie de découvrir cette histoire. J'ai tout de suite pensé que ça me changerai des livres que je lis habituellement. Je ne regrette pas de l'avoir lu, car une fois, dedans, j'ai pu suivre comme il faut l'histoire, mais sans plus.

    Dès le départ, j'ai eu un peu de mal avec ce roman. Aucune indication pour savoir quel personnage parlait. Cela a été perturbant pour moi. J'ai alors repris du début et pu continuer jusqu'à la fin sans problème.

    Ce roman est prenant, l'auteur maintient bien le suspense jusqu'à la fin. La tension est palpable pour savoir ce qu'il s'est passé. Entre les personnages, c'est assez électrique et on se demande s'ils vont enfin réussir à passer au-delà de cet événement, des rancœurs qu'ils éprouvent les uns pour les autres.

    Ici, nous avons une histoire comptée par un adolescent, un frère, le frère de Léa.

    J'ai bien aimé que ça soit lui qui raconte, mais avoir aussi les points de vues de Léa en plus de ses e-mails aurait pu être intéressant pour que le lecteur puisse s'attacher à son personnage.

    Ce que j'ai trouvé bien, c'est que l'histoire se passe de nos jours.

    Jusqu'à loin dans le récit, nous n'apprenons pas le nom du frère de Léa, donc c'est un peu compliqué. Sans son nom, sans descriptions sur lui, difficile de s'attacher. Certes, il est touchant par rapport à ce qu'il vit. On essaye de le comprendre, de se mettre à sa place. Pas évident de survivre, d'exister après une telle épreuve.

    Donc, nous apprenons que l'été d'avant après leur emménagement en Bretagne, Léa disparaît alors qu'elle assiste à un concert avec son oncle.

    Que lui est-il arrivé ? Est-ce qu'elle a été enlevée ? ou A-t-elle fuguée ?

    Grâce aux e-mails de Léa, on va petit à petit comprendre, la découvrir. J'ai eu des doutes aussi sur la personne à qui elle écrit. On se pose des questions sur l'entourage et se demande qui est responsable.

    Lorsque Léa est retrouvée, on se dit que c'est bon et que même si ça va être difficile, tout va rentrer dans l'ordre, mais sa disparition pendant tous ces mois (combien?) a laissé des traces au sein de sa famille.

    Léa est différente, tous sont différents. On retrouve alors une famille qui essaye de composer, de donner le change à Léa pour ne pas la brusquer. On espère tout le long qu'ils retrouveront la paix et que Léa va aller mieux malgré tout.

    L'enquête était très intéressante à suivre, les descriptions des moments où le frère de Léa surfe étaient vraiment intéressants, dépaysants. La souffrance qu'il ressent face à ce qu'il se passe autour de lui est bien palpable.

    J'ai terminé ce roman en étant apaisée, même si nous ne savons pas tout.

    Je vous le conseille.

     

    Note : 7,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, mercredi 24 avril 2019, je vais vous présenter l'auteur Olivier Adam et mon avis sur le livre "La tête sous l'eau". Il est sorti en format numérique et broché le 23 août 2018.

    L'auteur a aussi écrit : Chanson de la ville silencieuse, A l'abri de rien, Des vents contraires, Je vais bien, ne t'en fais pas, La renverse, Les lisières...

    #Emi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique