•  

    Résumé :

    Sofia est une femme forte et déterminée, droite sur ses talons aiguilles, qui régit son quotidien comme elle l’entend. Les hommes ? De fabuleux desserts. « Pas de promesse, pas d’attache. » Voilà le mantra qui guide ses pas depuis quinze ans.

    Allan, chef étoilé, dirige sa vie comme ses cuisines : d’une main de maître. Autoritaire, particulièrement attirant, il est surtout celui qui, par le passé, a détruit Sofia.

    Et pourtant. Un concours de circonstances – le destin ? – va bientôt les réunir. Lui, l’homme blessé. Elle, hantée par le souvenir de ce fruit défendu dans lequel elle n’avait pas hésité à croquer à pleines dents.

    Il est l’acidité ; elle, le sucre. Un mélange détonnant pour les papilles.

    La gourmandise ? Décidément un bien vilain défaut...

    Mais attention, un secret pourrait tout bouleverser... Il est enfin temps de passer à table.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci beaucoup à Butterfly Editions et à l'auteure Marie Sorel pour ce livre en Service Presse. 

    J'avais eu un gros coup de cœur pour le premier roman de l'auteure « La maison aux volets rouges » et j'avais hâte de découvrir cette nouvelle histoire.

    En premier lieu, je dois dire que la couverture est juste magnifique et nous donne vraiment l'eau à la bouche.

    J'étais à peine au début, que j'étais déjà confrontée à une histoire qui me promettait bien du suspens. Je me posais des tas de questions.

    Ici, nous faisons la connaissance de Sofia, jeune femme de 35 ans épanouie grâce à son travail. Tandis qu'avec les hommes, elle comble un vide, le vide qu'il a laissé derrière lui il y a de cela 15 ans. Aujourd'hui, Sofia se complaît dans ces histoires d'une nuit, mais jusqu'à quand ?

    Elle a barricadé son cœur, se protège. Elle ne s'autorise de se perdre que pendant l'espace d'une nuit, sans attente, sans attache, sans promesse, juste pour une bouffée de plaisir. Elle ne s'attache pas, ne s'attache plus. La phrase « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants », n'est plus pour elle.

    Pourtant, lorsqu'elle l'a rencontré, elle pensait être une princesse et avoir trouvé sa grenouille. « Il était celui que je n'attendais pas. Celui que je n’espérais plus. Et il était à moi ».

    Un beau matin, la vie de Sofia a basculé lorsqu'elle a découvert ce mot griffonné. Depuis, elle est contrainte à vivre, plutôt à survivre. Elle ne sait pas ce qu'elle cherche, mais ne le trouve jamais. C'est pour Sofia, une quête sans fin.

    Après qu'il l'ait quitté sans une explication, elle a ériger certaines barrières pour mieux repartir de zéro. Elle s'est totalement reconstruite, laissant derrière elle les démons du passé.

    Lorsque son patron lui demande un service qui l'oblige à retourner sur Bordeaux là où elle a décidé de ne plus se rendre, c'est un sacré choc. C'est devenu trop difficile pour elle. Tant de souvenirs résignent dans ses lieux.

    Sofia, va-t-elle affronter ses peurs les plus profondes ?

    Sofia est un personnage qui est très fort en apparences, mais elle a vraiment beaucoup souffert. C'est une battante. Même si je n'ai pas toujours adhéré à ses choix, ses envies, j'ai pu comprendre ses besoins.

    Lorsqu'elle se retrouve là-bas, là où elle l'a rencontré, c'est une vraie épreuve. Certes, l'eau a coulé sous les ponts, mais elle va devoir se battre contre ses démons, ses fantômes et sa douleur.

    L'auteure maîtrise parfaitement la douleur de son héroïne, ses peurs, ses souffrances. Avec ses retours dans le passé, nous pouvons mieux la cerner, découvrir une autre partie d'elle. Cette partie qu'elle s'évertue à cacher à la face du monde.

    Le destin nous joue parfois des tours, se joue de nous et lorsqu'il remet sur la route de Sofia celui qu'elle s'évertue à oublier dans d'autres bras, elle n'a plus le choix...

    Lui, Allan l'homme du passé. Il a fait énormément de mal à Sofia, mais, car oui, il y a un, mais, il a aussi ses propres démons à combattre, à affronter. Pour Allan, aussi, rien n'a été simple et ne l'est toujours pas à ce moment-là.

    Depuis Sofia, la vie d'Allan a bien changé, mais a lui aussi il manquait qu'elle chose à sa vie. Comment oublier celle qui avait fait rentrer la lumière dans sa vie ?

    Elle avait apporté bien plus qu'une présence, mais a donné un sens à son existence. Avec elle, il a trouvé son petit quelque chose en plus. Cette touche qu'il a apportée à ce dessert chargé d'histoire. Hum...

    Sofia est son talon d'Achille, mais aussi sa résurrection.

    Pourront-ils affronter le passé pour se donner une seconde chance ?

    Allan est un personnage qui semble intransigeant, mais lorsqu'on apprend à le connaître, qu'on découvre ses fêlures, on s'y attache très facilement. Il est déstabilisant ! Il est comme les deux faces d'une même pièce qui se complètent. Deux côtés opposés qui se réunissent pour former l'homme qu'il est aujourd'hui.

    J'ai vraiment passé un très bon moment en lisant ce roman. C'est une histoire très prenante, qui m'a donné l'impression d'être dans des montagnes russes, me faisant passer des sourires aux larmes.

    N'attendez plus pour découvrir ce roman qui a été pour moi un coup de cœur. Je vous le recommande vivement.

    Vous pouvez désormais : passer à table !

     

    Note : 10/10

    #Emi


    votre commentaire
  • En ce samedi 12 Août, je vais vous présenter l'auteure Marie Sorel et mon avis sur son livre « La maison aux volets rouges » que j'ai eu la chance de lire en Service Presse.

    Il s'agit de son premier roman. Il sort aujourd'hui en numérique chez Art En Mots Éditions.

    Marie Sorel écrit actuellement un livre sur Wattpad « A table ! ». J'espère vite pouvoir aller le lire car vraiment elle a une plume enchanteresse.

    Je suis heureuse d'avoir pu découvrir son livre. Merci encore pour tout.

    Bonne lecture !

    #Emi


    votre commentaire
  • Résumé :

    Alors que sa première année à la faculté démarre, Julie entame la rénovation de la maison aux volets rouges. Durant ces travaux, c'est aussi son histoire et son corps qu'elle reconstruit. Des rencontres, des secrets qui jalonnent sa vie vont lui permettre de découvrir qui elle est et ce qui a rythmé son histoire. Comment accepter ce corps meurtri ? Comment laisser pénétrer un autre dans sa vie au risque de le perdre lui aussi?

     

    Mon avis :

    Je tiens à remercier l'auteure Marie Sorel mais aussi Sophie Leseure et Art En Mots Éditions pour m'avoir permis de lire ce magnifique livre en Service Presse.

    Magnifique, oh oui Magnifique !

    Tout d'abord, une couverture qui a de suite attiré mon regard. Elle est très belle et change de ce que l'on a l'habitude de voir.

    Je termine ma lecture les yeux pleins de larmes et bouleversée.

    Ce livre est juste fabuleux, un GROS Coup de Cœur.

    Une histoire originale, une écriture fluide, des personnages attachants...

    Une phrase m'a fait craquer : « Il faut que tu les acceptes comme je le fais. C'est de toi toute entière dont je suis raide dingue ».

    Vraiment, j'ai beaucoup aimé ce livre, et quand j'ai vu le mot FIN, j'étais triste de tous les quitter. Sam m'a beaucoup plu lui aussi, c'est un vrai ami et soutien pour Julie.

    Ce livre est vraiment parfait.

    Marie Sorel nous fait bien ressentir ce qu'elle véhicule à travers ses mots. On voit qu'elle a un vrai attachement à sa Maison aux volets rouges.

    J'ai passé de très bons moments pendant ma lecture et je suis heureuse d'avoir pu découvrir ce livre.

    Je vous le recommande vivement. Vous ne pouvez que tomber sous le charme de cette histoire.

     

    Note : 10/10

    #Emi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique