•  

    Résumé :

    Le rugby, sa bouffée d’oxygène, son instant de répit.

    Toute la vie de Claire tourne autour du rugby. Chaque dimanche, elle retrouve ses amis au bord du terrain et sur le pré. Beaucoup de supporters ne l’apprécient pas, mais elle s’en moque ! Elle vient assister au match pour oublier un peu son quotidien, sa vie sans saveur et son secret.

    Un secret toujours plus lourd à porter.

    Cependant, il en est un dont l’antipathie la touche : Benoît. Le numéro 1 de l’ESRU ne l’aime pas et ne s’en cache pas. S’il est surnommé Nounours par tous les membres de l’équipe, avec elle, il se comporte plutôt comme un grizzli : regards méprisants, visage fermé, réflexions acerbes…

    Mais pourquoi ? Pourquoi la déteste-t-il à ce point ? Et pourquoi son attitude la tracasse-t-elle ? Peut-être parce qu’elle n’a jamais rien fait pour mériter son mépris. Peut-être parce qu’elle garde en mémoire le souvenir d’un instant beaucoup plus… intime entre eux.

    Non, Claire, ne pense surtout pas à ça, c’est du passé, c’est enterré !

    Peut-être pas si enterré que cela… Et s’il était le seul capable de la voir telle qu’elle est réellement ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, merci aux Editions Cyplog et à l'auteure Amanda Bayle pour ce livre en Service Presse.

    J’avais beaucoup entendu parler de cette série sur le thème du rugby, et même si je n’avais pas lu les deux tomes précédents (Numéro 10 et Numéro 2), je peux vous dire que j’avais hâte de découvrir ce tome 3.

    Quand j’ai commencé ma lecture, je n’ai pas été dépaysée, ni gênée de commencer par ce troisième tome. J’ai juste été surprise qu’il soit écrit à la troisième personne.

    Ce qui m’a plu en premier lieu, c’est bien sûr la couverture qui est sacrément alléchante. Ensuite, lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai beaucoup apprécié y trouver un lexique. C’était très intéressant d’en savoir plus sur le rugby. Grâce à celui-ci, on n’est pas perdu et on sait à quoi correspondent certains termes techniques.

    Dès le prologue, l’auteure nous plonge dans le sujet et nous entraîne à la rencontre de ces membres qui composent une véritable famille de cœur. J’ai beaucoup aimé me retrouver dans cette ambiance.

    Ici, nous faisons connaissance avec Claire.

    Claire partage sa vie entre son travail de factrice, sa maison héritée de sa grand-mère, son chat Pouff et l’équipe de rugby de l’ESRU.

    Extrait : Le rugby, l’ESRU, c’était tout ce qu’elle avait. Son unique loisir, ses seuls amis, sa seule famille.

    Claire est une personne avec un lourd « fardeau » à porter, des « responsabilités », un passé qui n’est pas simple. Malgré son caractère bien trempé, sa façon de s’occuper de tout et de tout le monde, Claire est une femme sincère et entière. Au fond, elle n’est pas méchante et est loin de celle que l’on peut s’imaginer.

    En tout cas, une chose est sûre : elle vit et pense rugby. Claire est toujours présente pour « encourager son équipe de cœur », cette « famille qu’elle s’est choisie ».

    Il y a bien longtemps que Claire a fait une croix sur les hommes. Sa vie sentimentale est un véritable échec et on peut dire que jusque-là, elle n’a pas fait de gros efforts pour que ses copains restent auprès d’elle. Pourtant, il y en a bien un qui l’a fait autrefois se sentir différente.

    Claire est une jeune femme assez froide au premier abord, mais qui va petit à petit se dévoiler et s’ouvrir. On la sent autant forte, que fragile. Elle s’avère aussi surprenante et battante ! J’ai beaucoup aimé apprendre à la découvrir. C’est comme une fleur qui éclot et finie par s’épanouir.

    Puis nous allons le rencontrer lui, Benoît, le numéro 1 de l’équipe de rugby locale, l’ESRU.

    Benoît, le pilier de l’ESRU est un homme avec une carrure impressionnante, de nature « râleur », bourru, antipathique avec la belle Claire, mais très proche de ses coéquipiers ainsi que les leurs compagnes. Répondant au « surnom de Nounours », qui lui va comme un gant, Benoît peut aussi être tout autre.

    Tout comme Claire, Benoît n’a pas été épargné par la vie et ce qu’il a vécu a laissé des traces. Aujourd’hui, « sa raison de vivre », c’est devenu le rugby « au même titre que son métier ».

    Malgré son caractère de cochon, son côté « ours mal léché », Benoît est quelqu’un de facilement attachant même si je reconnais qu’au début, il est loin d’être agréable.

    Avec Benoît, Claire va être poussée à bout. On peut dire qu’il ne va clairement pas la ménager.

    Dans cette histoire, l’auteure décrit parfaitement les actions, les sentiments, les doutes des personnages. Il y avait aussi beaucoup d’émotions. D’ailleurs, à des moments, j’en ai eu les larmes qui me montaient aux yeux tellement, c’était fort.

    Quand je suis arrivée à la fin de l’épilogue, j’ai eu un goût de trop peu. J’avais vraiment envie d’en savoir plus sur ce que vont devenir Claire et Benoît, mais aussi voir l’évolution pour le personnage de Yoann.

    Avec ce roman, j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai beaucoup aimé assister aux matchs de rugby, l’ambiance d’après-match, l’entraide entre les personnages, l’amitié qui se dégage entre les membres de l’équipe, mais aussi entre les femmes des joueurs. Il y avait une vraie cohésion et une belle entité.

    J’ai vraiment été conquise par le Capitaine Caverne et sa belle à la langue bien pendue. Maintenant, j’ai hâte de pouvoir lire les deux premiers tomes.

    Je vous recommande ce roman !

     

    Note : 9/10

    #Emi


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, samedi 23 mai 2020, je vais vous présenter l'auteure Amanda Bayle et mon avis sur son livre "Les joueurs du Ru Tome 3 Numéro 1". Il est disponible en format numérique et broché. L’auteure a aussi écrit : Les joueurs du Ru Tome 1 Numéro 10, Les joueurs du Ru Tome 2 Numéro 2, Les Immortels Tome 1 La Compagne, Les Immortels Tome 2 Les Loups Sauvages, Juste Nous Deux, Tout ce qui brille et Rose Blanche.

    #Emi

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique