•  

    Résumé :

    Se reconstruire grâce à l'amour

    Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club " The Silence ", permet aux clients de l'Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables.

    Passée maître dans l'art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d'hôtesse des plaisirs la nuit.

    Mais à la mort de l'homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l'être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d'audace, il va permettre à son amie d'ouvrir les yeux sur celle qu'elle est réellement.

    Un texte d'une grande sensualité où nous suivons la résurrection d'une femme brisée par la disparition de l'homme de sa vie grâce aux plaisirs des sens. Une belle écriture subtile et entraînante.

     

    Mon avis :

    Enfin, j'ai pu lire ce roman " Mutine " que j'ai acheté au Festival New Romance de Paris en octobre dernier. Lors de sa sortie, j'avais craqué sur sa couverture, mais je dois dire que j'avais un peu peur de l'univers. Du coup, lorsque j'ai commencé ma lecture, j'avais beaucoup d'appréhensions. Finalement, c'est une très belle découverte pour moi. J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

    Ici, nous faisons la connaissance de cette mère de deux enfants qui porte le doux surnom de " Mutine". Mutine a perdu son mari Paul dans un accident de la route il y a deux ans et depuis, elle survit. L'auteure nous décrit parfaitement bien sa détresse, son mal-être, mais aussi ce qu'elle ressent lorsqu'elle est dans la peau de Mutine.

    J'ai beaucoup aimé les deux parties de la vie de Mutine. Que ça soit le soir lorsqu'elle se rend à son club " The Silence " ou lorsqu'elle est à son autre travail dans la journée.

    Ce sont deux mondes différents, mais ils font tous les deux parti d'elle. C'est comme le Ying et le Yang.

    Lorsque nous rentrons dans le monde du club " The Silence ", nous nous laissons complètement emporter par les descriptions du lieu, de l'ambiance, des décors, des salles, des chambres...

    J'ai beaucoup aimé aussi toutes les phrases qui sont présentes sur les murs du club.

    Ce roman est très prenant, émouvant aussi.

    Lorsque nous avons les points de vues de Mutine, c'est très dur de faire face à sa peine due au décès de son mari. J'ai été très touchée !

    Par contre, lorsqu'elle est dans les chambres avec certains des clients du club, Mutine se dévoile, se donne entièrement. Elle fait tout pour apporter du bonheur et du plaisir aux autres. Malgré sa difficulté à vivre ses scènes sans lui, elle le fait. Sa souffrance est palpable, puissante, mais petit à petit elle va se rouvrir aux sensations pour de nouveau se sentir vivante.

    Lorsque l'auteure décrit les scènes, il n'y a rien de vulgaire, c'est fait tout en finesse, douceur. On laisse complètement tomber ses barrières et on vit les moments présents. On a l'impression de se dévoiler nous aussi et en quelque sorte, on se libère à notre tour des entraves que l'on s'est mis.

    Aux côtés de Mutine, on va : souffrir, avoir de la peine, ressentir, aimer, sourire, renaître et au final, le plus important : vivre.

    L'auteure nous offre un roman dur par le deuil que doit affronter Mutine, mais nous découvrons aussi le langage des signes, de belles amitiés et beaucoup de sensualité.

    Même si la fin m'a conquise, j'attends la suite avec impatience.

    Je vous recommande vraiment ce roman !

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Se reconstruire grâce à l'amour

    Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club " The Silence ", permet aux clients de l'Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables. 

    Passée maître dans l'art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d'hôtesse des plaisirs la nuit. 

    Mais à la mort de l'homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l'être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d'audace, il va permettre à son amie d'ouvrir les yeux sur celle qu'elle est réellement. 

    Un texte d'une grande sensualité où nous suivons la résurrection d'une femme brisée par la disparition de l'homme de sa vie grâce aux plaisirs des sens. Une belle écriture subtile et entraînante.

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, merci à l’auteur Alexia Deadly et aux Éditions Blanche ainsi qu’à Fyctia pour ce livre en Service Presse.

    Bravo pour la couverture, qui est sublime. À la fois douce et sensuelle.

    Après avoir refermé ce roman, je comprends pourquoi l’auteure a gagné le concours d'écriture Nuit Blanche organisé par la plate-forme d'écriture Fyctia et les Éditions Blanche.
    Au début, je pensais lire une simple histoire érotique, mais l’histoire est vraiment au-dessus de ça. Bien sûr, c’est un livre sensuel à souhait. Mais, c’est aussi un livre plein de douceur, d’amour. Car avant tout, ça parle d’une femme qui a besoin de se reconstruire, de reprendre goût à la vie. La perte d’un être cher lui a rendu la vie sans saveur. Elle qui aimait la vie et en profitait pleinement.

    Cette femme est vraiment touchante. Elle navigue dans un univers pourtant pas conventionnel, mais au travers de l’écriture de l’auteure, on en oublie presque où elle se trouve. On a juste envie de l’aider à se dépasser pour retrouver un second souffle.

    Manu son meilleur ami va tout faire pour la guider vers la sortie, même s'il doit en souffrir.

    Ce qu’il faut aussi retenir de ce roman, c’est son ambiance intimiste. Plusieurs sujets sont abordés dans cette histoire. Comme par exemple la surdité, mais d’une manière plus que positive !
    Alexia Deafly a une approche en douceur de la sexualité, tout est écrit sans vulgarité.
    Je vous laisse le découvrir, moi j’ai beaucoup aimé ce roman, je le recommande vivement.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, vendredi 9 février, je vais vous présenter l'auteure Alexia Deafly et mon avis sur son livre "Mutine". Il est sorti le 8 février en format numérique et broché.

    L'auteure a participé et gagné le concours d'écriture Nuit Blanche organisé par la plate-forme d'écriture Fyctia et les Éditions Blanche.

    #Véronik


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique