•  

    Résumé :

    La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.

    Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.

    Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Emma Landas pour ce livre en Service Presse.

    La couverture de ce roman m’a tout de suite emballée. Simple, mais super efficace !

    L’histoire commence doucement sur une sorte de légende qui m’a rapidement intriguée. Puis, vient l’aventure pour deux personnages que tout oppose. Ils vont devoir se montrer forts et courageux. Je sais que ces termes peuvent paraître lourds pour une romance, mais quand on lit le parcours de nos deux héros, on comprend rapidement qu’ils vont devoir se battre pour vivre ce qu’ils ont à vivre. Et quoi de mieux que deux âmes fortes pour aller jusqu’au bout.

    Le premier que nous rencontrons, c’est Lorialet. Il vient d’un milieu plus que modeste. Il fait partie d’une communauté que l’on connaît peu. Mais grâce à ce genre de roman nous ouvrons les yeux à ce que nous ne connaissons pas et ça permet d’avoir beaucoup moins de préjugés.

    J’ai d’ailleurs adoré le côté fraternel que dégage cette communauté. J’aime quand les gens sont entiers et prêts à tout par amour. L’amour ne se donne pas qu’à nos parents, nos enfants... Il peut se donner aussi à ceux que l’on côtoie chaque jour peu importe les raisons.

    Lorialet a une personnalité extraordinaire. Il nous surprend et nous bouleverse par moments. Mais ce que j’aime de lui, c’est quand il est proche de Victoria. Victoria va être celle qui le fera grandir et évoluer. Entre eux, l’alchimie ne sera pas immédiate. Leurs joutes verbales vont souvent nous faire sourire. Mais quand deux âmes se rencontrent, pas grand chose peut les arrêter. Pourtant, nos deux héros vont devoir faire face à beaucoup d’obstacles.

    Victoria est une femme forte, mais un lourd secret la fragilise. Sans parler de sa famille qu’on ne peut que détester.

    Pour nos deux héros, le combat va être dur, mais beau.

    Beaucoup de beaux sentiments vont jaillir de ces pages. On va en prendre pleins les yeux.

    Ce roman est intense et intéressant, car plusieurs thèmes sont abordés. Tout est écrit avec intelligence.

    Pour finir, je vais brièvement parler de l’épilogue qui m’a tout simple fait ressentir les choses comme dans des montagnes russes. Merci Emma ! Si tu voulais qu’on lise ton roman jusqu’à la dernière page, c’est gagné !!

    Je vous recommande vivement ce roman.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.

    Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.

    Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Emma Landas pour ce livre en Service Presse.

    En premier lieu, j'ai craqué sur la couverture. Puis, le résumé m'a intrigué. J'étais très curieuse de découvrir ce nouvel univers.

    Comme pour les précédents romans de l'auteure, celle-ci met en avant des personnages atypiques, des personnages que l'on n'attend pas, et c'est surprenant.

    Je dois dire qu'au début, pendant le prologue, j'ai eu du mal à me situer, à distinguer les personnages et ça m'a empêché de tout de suite accrocher comme j'aurai dû.

    Par la suite, j'ai pu faire connaissance avec des personnages très jeunes. Surprise de découvrir leur rencontre à un si jeune âge et de suivre tout leur parcourt. Le moins, que l'on puisse dire, c'est que l'auteure ne laisse rien au hasard et qu'elle nous fait tout vivre. On suit nos deux héros du début jusqu'à la fin. C'était plaisant de les découvrir à des âges différents et de voir leur évolution.

    Ici, nous faisons la connaissance de Lorialet. Ce jeune garçon aux yeux gris et à la peau blanche, peut-être un peu trop. Lui, qui est « aussi blanc que la lune et qui a les yeux aussi gris que les reflets de l'astre ». Lorialet est un enfant différent des autres, mais c'est ce qui fait sa plus grande force.

    Extrait : Il était celui qu'ils appelaient l'enfant de la lune. Il était Lorialet.

    Ce jour-là au lac, il va l'a rencontrer Elle, Victoria et leur destin ne sera plus jamais le même.

    Lorialet et Victoria sont deux personnages différents, mais pourtant si identiques et complémentaires.

    Je dois dire qu'au début, Lorialet souffle autant le chaud que le froid. Pas toujours très sympathique avec Victoria. Entre paroles acerbes et attitudes rustres, on va dire qu'il n'y va pas avec le dos de la cuillère.

    Extrait : J'ai mal au bide rien qu'en la voyant. En fait, cette fille, c'est une bactérie intestinale.

    Même si aucun des deux ne s'y attendait, cet été-là a changé leur vie à tout jamais.

    Malgré leur début difficile et les nombreux obstacles qui se dressent sur leur chemin pendant toutes ces années, Lorialet et Victoria ne vont pas se laisser démonter. Ils sont prêts à tout affronter. En tout cas ce qui est indéniable, c'est qu'on sent entre eux ce petit quelque chose. Un lien qui est là. Bien présent.

    J'ai été touchée par l'histoire de Lorialet. « Lui, le garçon aux yeux gris » a su m'attendrir. J'ai au fil des chapitres pu apprendre à le connaître davantage, le voir se dévoiler et au final, je me suis attachée à lui.

    Puis, il y a elle, Victoria Delabrey. Cette jeune fille qui sous son apparence forte et guindée cache bien des secrets. Il ne faut pas du tout se fier au premier abord, car elle est bien plus que ça.

    Victoria tout comme Lorialet a su m'attendrir et me toucher. J'ai pu apprendre à découvrir son histoire et j'ai été très touchée, bouleversée même. L'auteure décrit parfaitement ce qu'elle ressent et ce qu'elle vit. C'est éprouvant ! Mon petit cœur en a pris un coup.

    Entre Lorialet et Victoria, c'est une histoire de rencontre, de chêne vert, de destin, de légendes. Malgré leurs différences, les classes sociales, les préjugés, ils ont « deux cœurs au diapason ». Et surtout, ils nous montrent que l'amour est plus fort que tout.

    J'ai aussi beaucoup aimé les personnages Aïda et Eddy. Ils apportent vraiment un plus et nous attendrissent par leur bonté d'âme. Ils sont un vrai soutient !

    Cette histoire nous entraîne, nous surprend, nous fait vivre comme sur des montagnes russes... J'en ressort avec quelques bosses, mais le sourire aux lèvres.

    J'ai passé un bon moment de lecture en lisant ce roman.

    Je vous le recommande !

     

    Note : 9/10

    #Emi


    votre commentaire
  • Will - Emma Landas

     

    Résumé :

    Dire que William Auguste n’a pas toujours fait les bons choix, c’est l’euphémisme du siècle ! 
    Pour fuir cette part sombre qu’il a eu du mal à assumer, il s’est exilé à Chicago, où il exerce son activité de chirurgien. 
    Mais rien ne sert d’aller si loin, Will ! Car le passé finit toujours par nous rattraper, et nous oblige un jour ou l’autre à affronter nos démons, même les plus anciens... 
    Comme par exemple, durant un vol Chicago-Bordeaux, un matin de juillet, en choisissant de mettre sur ta route ton tout premier amour. Tu sais, cette fille, celle que tu appelais « Miss Baskets » en fac de médecine ? 
    Montez vous aussi à bord de cet avion, et voyagez entre le passé et le présent de ce cher William Auguste. Il n’a pas fini de vous surprendre...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Emma Landas pour ce livre en Service Presse. 

    Retrouver la plume d’Emma Landas est un vrai plaisir. Will est le troisième roman que je lis de cette auteure et comme pour les autres, j’ai passé un très bon moment. Ce roman peut se lire indépendamment du premier tome, mais je pense que je vais quand même relire le tome un rapidement, car au fond, j’ai besoin de revoir notre cher Terence.

    Will est un personnage particulièrement attachant et lorsqu’on lui met à côté une certaine miss basket, il est à la fois attendrissant et drôle. Un des points forts de ce roman est l’humour. J’ai vraiment passé beaucoup de moments à rigoler grâce à la repartie de nos personnages. C’était un pur plaisir.

    Dans cette histoire, le destin est le fil rouge. Une rencontre fait du hasard va chambouler Will et le mettre face à son passé pour enfin assumer ses choix de vie. Celle qui va le perturber s’appelle Célia. C’est une jeune femme qui veut tout sauf le revoir. Il est la source de ses tourments et malgré les années passées, elle n’a jamais pu accepter le mal qu’il lui a fait.

    Nous allons plonger dans leur passé afin de comprendre ce qu’ils leur est arrivés. Cette plongée dans leur jeunesse est vraiment agréable. On apprend à mieux les connaître. On y retrouve aussi notre cher Terence qui était déjà « détestable »

    Au-delà de l’humour et des déceptions, ce roman parle d’amour. Du grand amour, celui qui est juste une évidence et qui laisse des traces indélébiles. Peu importe le temps et les épreuves il est là bien présent même quand on ne le mérite plus.

    Comme pour ses précédents romans, Emma est à mon sens une experte des fins de roman et là encore une fois, j’ai adoré la fin et j’en demande encore un peu plus. Je ne pense pas être prête à laisser complètement partir toute cette joyeuse bande.

    Je vous recommande évidemment ce roman ainsi que le premier tome.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    James Dickens est le roi de Wall Street.

    Un roi sans cœur et sans attaches sinon celles du travail et de l'argent. Il a tout : les femmes, une place enviée dans la société, un appartement vertigineux. Oui James Dickens est un homme comblé.

    Jusqu'à cette veille de Noël où le fantôme de son ex associé et ami, Jack Marley, vient lui donner un aperçu de ce que sera sa vie s'il ne change pas.

    Entre passé et futur, James doit ouvrir les yeux sur son entourage, particulièrement sur sa timide et effacée assistante, Belle Cratchit.

    Laissez opérer la magie de Noël du célèbre conte de Charles Dickens "A Christmas Carol" revisité dans une version so romantic.

     

    Mon avis :

    Quel plaisir de retrouver la plume d'Emma Landas !

    Pour moi, cette nouvelle a été parfaite du début à la fin. C'est un beau coup de cœur !

    Dès les premières lignes, je suis prise dans l'histoire ne sachant pas ce que je vais découvrir par la suite. Pages après pages, je suis conquise, et ce, jusqu'à la dernière ligne.

    Dès le départ, nous vivons aux côtés de James un événement tragique, mais l'auteure a su apporter son petit grain de folie, cette petite dose d'humour qui a pu malgré les circonstances me faire sourire.

    Le personnage de James est très touchant. On ressent bien qu'il est plus atteint que ce qu'il laisse croire. Ce jour et cet événement l'ont encore marqué davantage.

    Après ça, James pourra-t-il être capable d'aimer à nouveau ? Celui qui est tout sauf « gentil », saura-t-il s'ouvrir aux autres ?

    On peut dire de James qu'il est un homme aigri, froid, implacable, mais il a ce je ne sais pas quoi qui attire, qui nous percute et nous fait le voir au-delà des apparences. James est un personnage direct, dur, mais très touchant.

    La nuit de Noël arrive et la mauvaise humeur de James est encore plus présente. On est complètement submergé par ce qu'il éprouve. C'est comme si ça nous traversait de part en part.

    Alors que James s'apprête comme bien souvent à passer une soirée en galante compagnie, un esprit du passé vient frapper à sa conscience et remet en cause toute son existence.

    Cette nuit de Noël pourrait bien faire voir à James sa vie sous un nouvel angle.

    Saura-t-il saisir cette chance ?

    Franchement, bravo à l'auteure, car j'ai été complètement happée par ces bons dans le temps. Les esprits de Noël ont bien frappé !

    J'ai été attendrie par le personnage de James. D'ailleurs, mon cœur a chaviré pour lui ! J'ai aussi été touchée par Belle.

    Pendant ma lecture, cette histoire m'a fait sourire, j'ai été émue aussi au point d'en avoir eu les larmes aux yeux et le cœur serré.

    Ici, l'auteure nous offre une belle histoire, prenante, touchante et dure aussi, mais elle nous donne de l'espoir et nous transmet de la magie de Noël.

    Cette nouvelle, c'était un vrai régal, une belle romance, juste waouh !

    Je ne peux que vous recommander cette histoire avec laquelle j'ai passé un très bon moment de lecture.

     

    Note : 10/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Charlie n'est pas rêveuse, mais déterminée, ça, oui.

    Issue des mauvais quartiers de Chicago et d'une famille tout aussi peu reluisante, elle compte bien s'offrir un avenir meilleur.

    Les hommes sont accessoires, son expérience l'a convaincue de ne pas compter sur eux.

    Elle ne connaît que les bad boys et a fini par se convaincre que le romantisme et l'amour ce n'est pas pour elle.

    Mais voilà, il y a ce type qui vient chanter un soir dans le bar où elle travaille, et qui ne la traite pas comme les autres.

    Difficile de ne pas craquer.

    Comment pourrait-elle imaginer que ce beau brun à l'accent français et aux origines slaves a prévu de s'engager dans un tout autre genre d'amour ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Emma Landas pour ce livre en Service Presse.

    En commençant ce livre, je ne m’attendais pas à autant l’aimer.
    C’est vrai que la couverture laisse entrevoir l’histoire d’un homme pas comme les autres. Un homme qui m’a complètement séduite. Un homme qu’on a envie d’aimer, de protéger, de sauver. On aimerait être sa sœur, son amie, sa mère, sa femme... Je ne suis pas prête d’oublier Goran. D’ailleurs bravo à l’auteure pour ce choix de prénom, original et attractif.
    Après avoir parlé de Goran, je vais vous parler de Charlie.

    Et au lendemain de la fête de la femme, je dois avouer qu’elle représente ce qu’est une femme forte et courageuse. Sa fougue peut la mener à faire des bêtises, mais comment lui en vouloir quand on voit son quotidien. Mais ce que je retiendrais d’elle, c’est sa repartie et son parlé qui m’ont bien fait rire. À sa façon, elle m’a séduite aussi.
    La rencontre entre Charlie et Goran va être intense. Leur passé sombre et tragique va les tenir éloignés, puis les rapprocher.
    Bravo à l’auteure pour cette superbe histoire qui nous tient en haleine de la première à la dernière page.

    Tous les personnages principaux sont attachants. On apprend à les connaître et à les aimer. Tout ce qui se dégage de ce roman est l’amour, l’amour des siens, l’amour des autres.
    J’ai aimé ressentir pleins d’émotions à travers ce roman.
    Le seul point négatif pour moi, c’est que j’aurais aimé que ce roman continu encore, juste encore un peu...

    Je vous recommande vivement ce roman qui ne vous laissera pas insensible.

     

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique