•  

    Résumé :

    Deux ans...

    Deux putains d'années que je végète dans ce trou paumé au Costa Rica...

    Deux années que moi, Alex Scorrano, l'un des chefs de clan les plus craints et respectés du milieu, je joue au gentil patron de bar de plage... Autant dire une éternité.

    Mais les affaires reprennent. Enfin.

    Avec ce nouveau trafic international que je m'apprête à mettre en place ici, j'entre à nouveau dans le circuit. Et cette fois rien ni personne ne me déviera de mon objectif. Personne sauf peut-être elle...

    Charlie.

    Elle l'ange blond aux yeux couleur océan.

    Elle, ma little beach girl.

    Fuis lolibeach, fuis avant qu'il ne soit trop tard. Mon cœur est mort depuis longtemps et mon monde bien trop dangereux pour toi...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Audrey Woodhill pour ce livre en Service Presse.

    Comment passer à côté de cette couverture. Impossible, ce regard est envoûtant !

    Ce roman est écrit d’un point de vue exclusivement masculin et je dois avouer que l’auteure a eu une très bonne idée. Elle a su bien le faire aussi. J’ai beaucoup aimé ce roman.

    Le personnage principal s’appelle Alex. Alex est un vrai dur, il en impose, c’est un mafieux respecté de tous. Il mène sa vie comme il l’entend. Il est né pour être le chef et personne ne peut aller contre ça, même pas son frère Anthony. Pour lui, les sentiments n’existent pas, il prend les femmes pour des jouets. Dès qu’on le croise, on baisse les yeux, sauf elle. Elle est la seule qui arrive à le regarder et le voir au plus profond de lui. Lui au début ne voit que sa sublime beauté et son côté effronté. Entre eux ça va être instinctif, évident. Mais il ne peut pas se laisser perturber par une femme. Il va la repousser encore et encore.

    Mais Charlie est tenace, elle sait ce qu'elle veut. Va-t-il longtemps résister fasse à cette attirance... ? Il voit en elle la lumière qu’il le fuit depuis tant d’années. Elle ne voit que le meilleur de lui malgré toute la noirceur qui se dégage de lui. Mais le danger rôde... Il va devoir la repousser pour la protéger, mais jusqu’à quand arrivera-t-il à ignorer l’évidence ?

    Dans cette histoire, on ressent très fort les émotions.

    Au début de l’histoire, Alex est assez détestable, sa façon d’agir avec les femmes est insupportable. On aimerait le recadrer, l’engueuler. Puis on va le voir changer, s’ouvrir. On va apprendre nous aussi à l’aimer comme Charlie, entièrement sans faux-semblants.

    Charlie aussi est personnage attachant, à première vue elle semble fragile et futile, mais ce n’est qu’une image, car au-delà de ça, c’est une femme forte et courageuse. Elle sait aller au bout de ses besoins et de ses envies. J’ai adoré sa répartie et sa vision de la vie.

    Dans cette histoire pleine de rebondissements et d’actions, on peut féliciter l’écriture de l’auteure, à la fois poétique et envoûtante. Si comme moi, vous tombez sous le charme du beau Alex, vous ne pourrez pas raccrocher avant la dernière page.

    Je vous recommande vivement ce roman.

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Deux ans...

    Deux putains d'années que je végète dans ce trou paumé au Costa Rica...

    Deux années que moi, Alex Scorrano, l'un des chefs de clan les plus craints et respectés du milieu, je joue au gentil patron de bar de plage... Autant dire une éternité.

    Mais les affaires reprennent. Enfin.

    Avec ce nouveau trafic international que je m'apprête à mettre en place ici, j'entre à nouveau dans le circuit. Et cette fois rien ni personne ne me déviera de mon objectif. Personne sauf peut-être elle...

    Charlie.

    Elle l'ange blond aux yeux couleur océan.

    Elle, ma little beach girl.

    Fuis lolibeach, fuis avant qu'il ne soit trop tard. Mon cœur est mort depuis longtemps et mon monde bien trop dangereux pour toi...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Audrey Woodhill pour ce livre en Service Presse.

    En premier lieu, je dois dire que j'ai craqué sur la couverture qui est juste splendide. J'avais envie de me perdre dans les yeux de ce bel apollon. Ensuite, le résumé m'a intrigué et m'a donné envie de découvrir ce roman qui est entièrement d'un point de vue masculin. Justement, ce point-là, c'était que du bonheur pour moi pendant toute ma lecture, car je suis fan du point de vue masculin. Ici, l'auteure le maîtrise à 100%.

    J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture en lisant ce roman. J'ai eu très chaud, mais j'ai été aussi en colère contre Alex et déçue de son attitude. J'ai eu le cœur qui a palpité par l'action, ce suspens insoutenable. J'ai eu mon cœur qui a fondu devant les belles phrases d'Alex, sa sincérité et la profondeur de ses sentiments qui m'ont pris aux tripes. J'ai aussi été émue et eu les larmes aux yeux. Mais jusqu'à la dernière ligne, j'ai été conquise par ce roman.

    Ici, nous faisons la connaissance d'Alex, c'est lui qui nous narre cette histoire, mais aussi avec des points de vues d'un autre personnage masculin.

    J'aime dans mes lectures les héros, avec un franc-parler, qui appelle un chat un chat, qui sont bruts de décoffrage, donc lorsque j'ai commencé à lire « Little beach girl », j'ai été dans mon élément. Alex sous ses allures de mafieux, a ce côté attachant malgré sa dangerosité, le milieu illégal dans lequel il évolue. C'est clair que c'est un homme à femmes, il s'encombre pas de délicatesse et ne fait pas dans la dentelle avec ses coups d'un soir, mais on ne peut pas résister à son charme, son sexe-appeal, son assurance et son côté protecteur.

    Alex est totalement dévoué à son clan, à ses hommes, au padre, celui qui l'a recueilli alors qu'il avait perdu sa famille. On ressent parfaitement que ce clan, c'est avant tout une famille et que les liens qui les unissent sont très forts. J'ai très apprécié voir ce côté de ce monde.

    Alex sous ses allures de dur à cuire, de dirigeant, de patron peut aussi nous montrer un homme avec des sentiments, des émotions, quelqu'un qui fera tout pour protéger celle qu'il aime même aller jusqu'à affronter la mort.

    Un homme sincère, droit, fier, touchant, mais aussi cette fragilité qui m'a fait fondre pour lui.

    Je ne vous cache pas qu'un point m'a fait grincer des dents, moi la romantique qui ne supporte pas ce genre de comportement.

    Mais Alex, ne vaut-il pas qu'on lui pardonne ? Je vous laisse découvrir ce roman pour répondre à cette question hi hi.

    Ensuite, vient Little beach girl. Elle a peut-être le prénom d'un mec, mais c'est une vraie femme. Une qui en a dans le pantalon et qui n'hésite pas à tenir tête à ce cher Alex.

    C'est une femme forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds qui sait ce qu'elle veut et ce qu'elle veut, c'est lui ! Moi qui ai normalement du mal avec les personnages féminins, je l'ai adoré !

    Je vous recommande ce roman qui m'a beaucoup plu autant pas ce côté dur et sombre, que par ses touches poétiques.

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?
    Lorsqu'elle décide d'écrire une fanfiction de l'acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d'être adapté sur les écrans.
    Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l'aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais.
    Mais qu'importent les strass et les paillettes, Aurore n'est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S'il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard ! 

    Le coup de coeur de la Fête du livre de Saint-Etienne !

     

    Mon avis :

    Tout d’abord merci à l'auteur Audrey Woodhill et à la maison d’édition La Condamine pour ce livre en Service Presse.
    Bravo à l'auteure pour ce roman et pour le prix du jeune auteur de la Fête du livre de Saint-Étienne qui est amplement mérité.
    Voilà un livre qui a du peps. Y a qu’à voir la couverture, nous en prenons pleins les yeux.
    Avec ce roman, j'ai vraiment passé un bon moment. L'histoire est très actuelle. Je pense que pas mal d’auteurs de New Romance peuvent s'y retrouver.
    Au-delà de ça, l'histoire est assez addictive, on a vraiment besoin d’avancer dans l'histoire et de vivre chaque instant avec la pétillante Aurore Dubois. Une sorte d’héroïne des temps modernes avec un humour assez particulier. Mais n’oublions pas son compagnon le plus fidèle, son karma qui lui en fait voir des vertes et des pas mûres.
    Heureusement, le karma peut aussi apporter du bon comme la rencontre avec le seul, l'unique James Knight. Un Superman très sexy et très réel !!
    Petit client d'œil aussi au petit Léo qui aurait mérité quelques pages de plus.
    Si vous voulez passer un bon moment, n'hésitez pas une seconde à vous procurer ce livre.

    Note : 8,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, samedi 7 octobre, je vais vous présenter l'auteure Audrey Woodhill et mon avis sur son livre "Superman, mon éditeur et moi". Il est sorti le 5 octobre en numérique.

    Tout d'abord, merci aux Editions La Condamine et à l'auteure Audrey Woodhill pour ce Service Presse.

    Si vous voulez passer un bon moment, n'hésitez pas une seconde à vous procurer ce livre.

    #Véronik


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique