•  

    Résumé :

    Sarah est une jeune avocate parisienne. De tous les combats pour le droit des femmes, elle n'hésite pas à se mettre régulièrement son boss et ses collègues machos à dos pour défendre ses convictions. Entre son travail et ses soirées "feuilletons à l'eau de rose" en compagnie de Ryan son canard vibrant, elle ne laisse aucune chance à l'amour au grand dam de sa mère et de sa sœur Maxine. Un rendez-vous à la place de son intrigante secrétaire Véra et tout son univers bascule pourtant. Un quiproquo. Un mensonge qui s'installe. Une rencontre bouleversante qui l'oblige à mettre tous ses beaux principes au placard pour revoir cet homme...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteure Isa Lawyers pour sa confiance pour ce livre en Service Presse.

    Après avoir eu un gros coup de cœur pour son roman « Camilove », j'avais hâte de commencer ce nouveau roman et le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai pas du tout été déçue. Même si les personnages m'ont rendu dingue, j'ai beaucoup aimé cette histoire.

    Ici, nous faisons la connaissance de Sarah Lucas, jeune femme de 25 ans, avocate dans le cabinet de Bruno Scozza. Avec la secrétaire Véra, se sont les deux seules femmes du cabinet et elles sont malheureusement trop souvent confrontées aux paroles graveleuses de leurs collègues masculins, mais aussi de leur boss. Même si l'ambiance et les remarques sont difficiles à supporter, les deux femmes ne vont rien lâcher.

    J'ai vraiment beaucoup apprécié les combats que mène Sarah pour aider les femmes qui font appel à elle. On sent sa forte détermination et sa passion pour son métier. D'ailleurs, celui-ci est très bien décrit par l'auteure. J'ai été complètement en immersion.

    Sarah est un personnage auquel on s'attache très facilement. C'est une femme de valeur, une battante, je dirai même une combattante. Pour défendre ses idées féministes, elle ne mâche pas ses mots et en fait voir de toutes les couleurs à tous ces machos. Je n'ai pu que sourire devant sa hargne et son aplomb. Juste magnifique !

    Mais, Sarah se veut aussi très dure. Elle manque de confiance en elle avec les hommes et on le ressent bien.

    Tout au long de ce roman, c'est un personnage qui a su me toucher. J'ai été touchée par sa détresse, son passé, mais aussi parce qu'il se passe avec le bel Hélias. J'ai eu aussi envie de l'engueuler, de la serrer dans mes bras pour la réconforter. Avec elle, ce n'est pas un long fleuve tranquille.

    Puis, il y a Hélias. Cet homme pour qui j'ai fondu dès les premières secondes, mais qui se révèle bien plus complexe qu'il n'y paraît. Je peux vous dire qu'il m'a rendu chèvre autant qu'il ne l'a fait avec Sarah. Franchement, Sarah a fait preuve d'une grande patience. Mes nerfs étaient à deux doigts de lâcher !

    Hélias, cet homme énigmatique qui souffle autant le chaud que le froid, qui est capable de nous embraser et la seconde d'après nous envoyer un uppercut. Ses indécisions m'ont rendu dingue, j'étais à cran. Plus d'une fois, j'ai eu envie de lui mettre sa tête dans sa bêtise, le secouer comme un prunier. Je vous jure, un truc de fou.

    Au final, ce sont deux personnages écorchés par la vie, mais si semblables dans leurs peurs de l'amour. Entre celle qui pense que « l'amour n'est pas fait pour elle » et lui qui « ne veut pas être amoureux », c'est très compliqué, mais tous les deux ensemble, ça fait des étincelles.

    Extrait : Envolés mes beaux principes, il a suffi juste d'une seconde, d'une étincelle dans ses yeux bleus cristallins pour que mes a priori soient annihilés. Dès que je l'ai vue, je l'ai voulue.

    Extrait : Je ne suis pas Julia Roberts et il n'a rien de Richard Gere.

    « Coupable I love you » est une histoire très prenante avec laquelle on est comme dans des montagnes russes. L'auteure ne ménage pas du tout ses personnages, il se passe toujours quelque chose et ça nous maintient bien en haleine jusqu'au mot « FIN ». Un mot terrible que l'on aimerait repousser, car on n'a pas envie que ça s'arrête là. Juste, il m'a manqué un épilogue, car j'aurais aimé rester un peu plus longtemps avec eux et aussi savoir ce que Véra et Gabriel vont devenir. Peut-être un spin-off ?

    Je vous recommande ce roman avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture.

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Comment rester anonyme quand on est célèbre !

    Camille, aux tenues pétulantes de couleur, est l'institutrice préférée des enfants de son école maternelle. Pourtant lorsque ses "tout-petits" succombent au marchand de sable, elle devient Camilove, l'une des dernières recrues de new romance de la célèbre maison d'édition Victor Roman. Quand son éditrice la somme de participer au salon du livre, c'est la panique à bord. Est-elle bien prête à assumer cette double identité, qu'elle tient secrète depuis si longtemps ? Miss catastrophe pourra-t-elle conserver cet anonymat et faire face à David, son ex revanchard, prêt à tout pour en découdre avec elle ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteure Isa Lawyers pour sa confiance pour ce livre en Service Presse.

    Dès les premières pages, je suis tombée sous le charme de l'héroïne de ce roman qui m'a tenu en haleine jusqu'au mot « Fin ».

    Vraiment, j'ai passé un super moment de lecture avec cette histoire que j'ai dévorée d'une traite. Je suis passée par pleins d'émotions et j'ai même versé quelques larmes. Un gros coup de cœur !

    Ici, nous faisons la connaissance de Camille, jeune femme de 28 ans, institutrice au sein d'une école maternelle, mais ce n'est pas tout.

    Camille est aussi Camilove une écrivaine de romances érotique reconnue. Elle fait partie de la maison d'édition Victor Roman et a déjà plusieurs succès à son actif.

    Camille tient à garder son anonymat, mais quand son éditrice Marina lui demande un service, sa gentillesse légendaire la pousse encore une fois à dire « oui ».

    Que lui réserve Marina ?

    Elle a beau vouloir faire un replay de leur conversation, Camille sera obligée de se rendre à Paris pour le Salon du livre.

    Moi qui ai souvent des difficultés avec les personnages féminins, ici, ça n'a pas du tout été le cas. Camille est géniale !

    Elle nous transmet sa bonne humeur, nous fait partager sa maladresse légendaire, nous fait vivre ses aventures d'auteure...

    L'auteure Isa Lawyers nous transporte grâce à Camille en plein cœur du Salon du livre, c'était excitant et passionnant. J'ai vraiment bien rigolé avec les péripéties auxquelles Camille doit faire face.

    Sur sa route, elle va rencontrer l'auteur de Science-fiction Vance Blues. Comme une impression d'être face à un homme de nos romans hi hi. On ne peut que craquer devant ce mec canon, plein de magnétisme et pour couronner le tout affubler d'une voix suave. Il pourrait bien réserver quelques surprises.

    Puis, il y a l'ex de Camille le célèbre Youtuber David DesOvnis. Pas facile les retrouvailles entre les deux à cause de leur passé.

    Qui ravira le cœur de la belle Camille : Vance, David ou bien quelqu'un d'autre ?

    J'ai vraiment aimé voir le travail d'enseignante de Camille mis en avant. On ressent à quel point ses petits élèves lui tiennent à cœur et nous pouvons aussi voir son amour pour son métier. Mais aussi sa passion pour l'écriture, ce qu'elle vit en tant qu'auteure (les doutes, les difficultés, les joies...).

    L'auteure a su parfaitement nous transmettre les sentiments, les émotions et l'amour des mots.

    Nous pouvons aussi parfaitement nous rendre compte à quoi sont confrontés les auteurs de romances : les jugements, le regard des autres, les insultes... Les préjugés ont la dent dure !

    J'espère que l'auteure pourra sortir son roman en format broché, car c'est une réussite et je serai heureuse de me le procurer.

    Je vous recommande vivement de lire cette histoire avec laquelle vous ne pouvez passer qu'un très bon moment.

     

    Note : 10/10

    #Emi


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, mardi 28 août, je vais vous présenter l'auteure Isa Lawyers et mon avis sur son livre "Camilove". Il est disponible en format numérique depuis le 5 juillet 2018.

    #Emi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique