•  

    Résumé :

    Alizée, auteure à succès, ne sort pas de chez elle. 
    Alizée possède un vieux chat violeur nommé Vampyr. 
    Alizée ne porte que des pyjamas pilou, n'en déplaise à certains. 
    Alizée n'aime ni les enfants, ni ses parents, ni... Non la liste serait trop longue, restons sur ce qu'elle aime... 
    Alizée adore la tranquillité, de ce fait, elle ne supporte pas son voisin canon qui fait crier les filles, une fois la nuit tombée. Elles pourraient faire preuve de solidarité, après tout ! 
    Alizée va donc en découdre avec... 

    Ervin est beau. 
    Ervin est musclé. 
    Ervin plaît aux femmes et il le sait. PIRE ! Il en profite à fond ! 
    Ervin est un incorrigible arrogant. 
    Ervin est horripilant. 
    Ervin a une voisine qui lui résiste, et il compte bien la faire ployer... 
    Sauf qu'il ne s'attendait pas au phénomène Alizée...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Farah Anah pour ce livre en Service Presse.

    Quand j’ai vu la couverture de ce roman, j’ai tout de suite flashée.

    Comment résister au titre et aux couleurs si attrayantes de la couverture ?

    Et lorsque j’ai lu le résumé, celui-ci a fini de me convaincre de me laisser tenter.

    Avec l’auteure Farah Anah, je ne sais jamais à l’avance si je vais ressortir indemne de ma lecture. Du coup, j’ai commencé cette histoire avec une légère appréhension, mais celle-ci s’est très vite dissipée lorsque j’ai fait la connaissance de la belle Alizée.

    Car oui, malgré ce que pense Alizée, c’est une jeune femme très belle, certes avec des formes, mais le tout fait son charme. Alizée est unique en son genre !

    Alizée est femme de « bientôt trente ans ». Auteure à succès, elle a beaucoup de livres à son actif ainsi que plusieurs pseudos. Par contre, depuis deux ans Alizée est victime de la « page blanche » lorsqu’elle essaye d’écrire une romance.

    Est-ce qu’Alizée va retrouver l’inspiration ?

    On peut dire que grâce à sa « super copine » Galati, Alizée est bien entourée. Heureusement qu’elle peut compter sur son soutien même si celle-ci ne la ménage pas.

    Alizée est un personnage haut en couleur, qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle a un caractère bien trempé et des idées sur l’amour bien arrêtées.

    Extrait : je n’attends plus rien, au contraire de ma carrière professionnelle.

    À force de tomber sur des hommes qui n’en valaient pas la peine, Alizée est déçue et a mis une croix sur l’amour. Elle se contente de passer ses journées à écrire chez elle en pyjama pilou aux côtés de son chat Vampyr. Mon Dieu, ce chat, c’est un sacré numéro. On peut dire qu’avec lui la belle Zée n’a pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres. Je peux vous dire que dans l’entourage d’Alizée, Vampyr ne va pas être le seul à la faire tourner en bourrique. Son « voisin Beau-gosse », pourrait bien venir compléter le tableau.

    Le nouveau venu est Erwin Shiro, un « chaud lapin » qui va venir chambouler la routine bien huilée d’Alizée.

    Extrait : Un cliché ambulant qui me coupe le souffle !

    Erwin est un homme au physique très avantageux et il le sait. Sûr de lui, il est prêt à tout pour faire succomber sa belle voisine. Son « petit air de mauvais garçon déstabilisant » est un piège à lui tout seul. Et son « comportement horripilant » nous donne encore plus envie de lui.

    Comme Alizée, Erwin a un caractère très affirmé. On peut dire qu’il ne mâche pas ses mots. D’ailleurs, ils nous percutent profondément. Il n’y va pas avec le dos de la cuillère !

    Erwin est aussi difficile à cerner, mais au fil des pages nous avons envie d’en découvrir davantage sur lui. Il est tout ce qu’Alizée n’est pas. Il ne correspond pas non plus à son idéal masculin, mais l’attraction qu’elle ressent pour lui est plus forte qu’elle, sa raison et ses complexes.

    Entre la belle Alizée qui a peur de l’amour et le Casanova qui ne souhaite « pas s’engager dans une relation sérieuse », ça va faire des étincelles !

    Alizée et Erwin sont très différents l’un de l’autre, mais la tension électrique qu’il y a entre eux est plus que palpable et nous met en transe. C’est fort et puissant !

    Avec ce roman, j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai beaucoup aimé découvrir l’auteure dans un autre genre. C’est une réussite !

    Avec Erwin et Alizée, j’ai eu l’impression d’être dans un ascenseur émotionnel. J’ai été secouée dans tous les sens comme une balle de flipper. Mais tout ça, ça en valait largement la peine !

    Cette histoire est aussi très intense et pleine d’émotions. J’ai été touchée par la belle Alizée. Ses sentiments étaient très bien décrits. C’était poignant ! Je suis tombée sur le charme du beau Erwin avec ses pancakes et son manque de tact. J’ai adoré assister aux « joutes verbales » entre Alizée et Erwin, c’était épique ! Ils m’ont autant fait sourire que grogner. Et que dire de la tension entre eux ? C’était éprouvant, mais juste explosif !

    Je vous conseille vivement ce roman !

     

    Note : 9,5/10

    #Emi


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Alizée, auteure à succès, ne sort pas de chez elle. 
    Alizée possède un vieux chat violeur nommé Vampyr. 
    Alizée ne porte que des pyjamas pilou, n'en déplaise à certains. 
    Alizée n'aime ni les enfants, ni ses parents, ni... Non la liste serait trop longue, restons sur ce qu'elle aime... 
    Alizée adore la tranquillité, de ce fait, elle ne supporte pas son voisin canon qui fait crier les filles, une fois la nuit tombée. Elles pourraient faire preuve de solidarité, après tout ! 
    Alizée va donc en découdre avec... 

    Ervin est beau. 
    Ervin est musclé. 
    Ervin plaît aux femmes et il le sait. PIRE ! Il en profite à fond ! 
    Ervin est un incorrigible arrogant. 
    Ervin est horripilant. 
    Ervin a une voisine qui lui résiste, et il compte bien la faire ployer... 
    Sauf qu'il ne s'attendait pas au phénomène Alizée...

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Farah Anah pour ce livre en Service Presse.

    En ce moment, j’ai encore plus besoin que d’habitude de m’évader à travers des livres. Et là, effectivement, j’ai été complètement happée par cette histoire. J’ai passé un super moment. J’ai tout simplement adoré ce livre qui d’une certaine manière est d’une grande fraîcheur !

    Lorsque j’ai lu le résumé, je me suis dit que j’allais rencontrer deux personnages hauts en couleur. Alizée et Ervin sont vraisemblablement deux personnes avec de fortes personnalités.

    Alizée est une jeune femme qui nous paraît un peu fragile au début pourtant une fois qu’elle arrête de se cacher, on découvre une femme sûre d’elle et qui ne se laisse pas faire.

    Alizée est une jeune femme qui comme nous a des complexes. Sa façon, de se torturer l’esprit et de se remettre constamment en question est très touchant. On voit en elle une femme blessée qui a juste besoin d’un regard bien veillant.

    Évidemment, Alizée n’est pas que cela. Elle a aussi beaucoup de répartie et elle va beaucoup nous faire rire !

    Ervin nous fait fondre, mais il est aussi le genre d’homme que l’on aime détester. Il est trop sexy, arrogant, et parfois même lâche. Pourtant, malgré tout, comme pour Alizée, on aura beau vouloir l’ignorer et le détester, il y a des évidences. On sent que derrière cette façade d’homme trop sûr de lui, quelque chose se cache. Et on prend plaisir à le découvrir à travers les pages.

    Dans ce roman, le duo Ervin/Alizée est juste terrible. Ils vont nous faire vivre de sacrées montagnes russes. Ils vont nous faire rêver et déchanter. Beaucoup de belles émotions vont être décrites. On va traverser des moments d’amitié, d’amour, de sensualité, mais aussi des moments de doute, d’angoisse et de trahison.

    Pourtant, je ne peux m’empêcher de me rappeler tous ces moments qui m’ont fait rire. D’ailleurs, petite dédicace à « Dédé et Vampyr ». Je suis une fan absolue !

    D’autres personnages interviennent dans l’histoire. La meilleure amie d’Alizée par exemple. C’est une jeune femme pétillante qui est toujours là pour elle. Leur complicité est très belle.

    Une autre femme a su se faire remarquer, c'est la mère d’Alizée. Je pense l’avoir détesté au premier regard. Même après coup, je ne peux pas m’en empêcher.

    Pour résumer, ce roman est pour moi un beau coup de cœur. C’est une très belle romance : drôle, sexy, mais aussi intense et intrigante par moment. Elle est autant légère que profonde.

    Je vous conseille vivement cette histoire addictive.

     

    Note : 9,5/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    « Je crèverais de la toucher, de la serrer contre moi, me couler en elle pour effacer toutes ses souffrances. »

    Je m’étais juré de la protéger, coûte que coûte. 
    À présent, je paye cash les décisions prises, et je partage l’addition avec Esme.
    Le piège à loup se referme sur nous, me voilà contraint de m’expliquer face à Elle, de lui cracher la vérité qui pourrissait en moi. Ces révélations nous plongeront dans la sombre mécanique du destin, nous condamneront sans procès. La passion nous a submergés au point de nous noyer.
    Parviendrons-nous à garder la tête hors de l’eau, ou la fatalité s’acharnera-t-elle jusqu’à nous déchirer ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Farah Anah pour ce livre en Service Presse.

    Comme pour le premier tome, je suis complètement séduite par la couverture. On reconnaît bien Esme. C’est vraiment comme ça que je l’imaginais : belle, sensuelle, mais aussi inaccessible.

    Ce second tome, je l’ai lu en plusieurs jours, au contraire du tome 1 que j’ai dévoré. Ce n’est pas l’envie qui me manquait, mais je ne sais pas pourquoi, mais j’avais besoin de prendre mon temps et de faire des pauses après quelques chapitres. Et je l’ai lu comme ça tout du long. On peut dire que je l’ai savouré !

    Dans ce second tome, l’action, l’amour, la trahison et les révélations vont rythmer chaque page et chaque chapitre. On ne peut pas dire que ce soit un livre reposant, bien au contraire. Il nous attire, mais nous perturbe aussi. Je pense que je me suis tellement attachée aux deux héros que j’ai vécu avec eux chaque instant.

    J’ai aimé ce roman pour un milliard de raisons, mais l’essentiel se résume par deux mots : Esme et Abain.

    Retrouver Abain fut compliqué, mais pour enfin comprendre pourquoi il a agi ainsi fut un pur bonheur. Comme Esme, j’avais besoin de savoir pourquoi il lui avait fait subir tant d’épreuves. À croire qu’il ne l’avait jamais aimé. Pourtant, ce livre nous prouve que par amour, on peut faire aussi des erreurs. On peut avoir l’impression de sauver, protéger. Mais non, c’est tout le contraire, chaque action est un acte manqué. Esme va en faire les frais. Un peu trop d’ailleurs.

    Esme est une femme admirable. Sa passion et sa ténacité font d’elle une femme extraordinaire. Plus je l’ai suivi, plus je l’ai admiré. Autant, j’ai aimé la force d’Esme, autant, j’ai aimé les faiblesses d’Abain. Ce moment où il ouvre les yeux sur le mal qu’il a pu lui faire et un de mes moments préférés dans ce roman, car enfin, on le voit vraiment. Fini les faux-semblants et le mec trop sûr de lui. J’ai aimé le jeune Abain toujours prêt à protéger sa petite gitane et j’ai adoré Abain devenu enfin un homme au bras de sa belle.

    Ce roman est juste passionnant. J’ai adoré l’écriture et l’imagination de l’auteure. Évidemment, c’est une romance et quelle romance ! Mais il n’y a pas que ça. Je pense que l’intrigue qui serpente tout au long de l’histoire est ce qui fait qu’on a besoin d’avancer dans notre lecture.

    Plusieurs personnages interviennent et apportent encore plus de profondeur à l’histoire !

    Je vous recommande évidemment ce roman ainsi que le premier tome !

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    La gringa, c’est ainsi qu’ils m’appelaient dans le quartier.

     

    Pestiférée, je n’avais que douze ans et mes perspectives d’avenir étaient nulles, jusqu’à ma rencontre avec lui.

     

    Abain m’a sauvée, Abain a fait naître non seulement l’espoir, mais la passion en moi. Nous étions inséparables, il était ma moitié, d’amour et d’amitié, ma raison quand j’égarais la mienne, me rattrapait au bord de ces gouffres où, par sa faute, je manquais de déraper. Sa main tendue, son regard chargé de promesses d’un futur meilleur étaient en réalité... un poison.

     

    Je l’ai compris lorsque sans aucune explication, il a disparu de ma vie. Quand je l’ai aperçu des années plus tard, ce jour d’été, sur mon lieu de travail, subissant la brûlure de son indifférence.

     

    Pourquoi m’a-t-il abandonnée ? Pourquoi revenir ainsi dans ma vie ? Et, bon sang, qui est cette femme avec lui ?

     

    Ne subsistent plus que des interrogations qui me feront sombrer dans une tortueuse tragédie.

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Farah Anah pour ce livre en Service Presse.

    Comment une simple couverture peut vous séduire d’un simple coup d’œil ? C’est la question du jour ! Est-ce le titre ? Est-ce le personnage sur la couverture ? Je vous laisse deviner !! En tout cas, je ne regrette pas ce choix. Cette histoire est absolument passionnante.

    Tout démarre pour Esme notre héroïne sur une rencontre imprévue. Un souvenir du passé va croiser sa route pour la torturer à nouveau. Pourtant, les bons souvenirs reviennent la hanter et avec elle, nous allons découvrir qui est Abain et surtout qui il était pour elle.

    En plongeant dans le passé d’Esme nous allons suivre le parcours d’une jeune fille puis d’une jeune femme pour qui la vie n’était pas toute rose. Pourtant, un ange gardien du nom d’Abain va croiser sa route et la sauver.

    Entre Esme et Abain, l’évidence est là. Ils s’étendent à merveille dès le premier jour malgré leur différence d’âge. Avec eux, on voit naître une très belle amitié. Abain fait office d’ange gardien. Comme Esme, on va le regarder peu à peu avec les yeux de l’amour. Abain est charmant et j’avoue que son charme m’a atteint aussi.

    Esme est une personne unique. Sa personnalité et son tempérament font d’elle une femme extraordinaire. La vie, pourtant, va mettre tout en œuvre pour la détruire, mais sa force est plus forte que tout.

    Autant, j’ai été séduite par Abain, autant, j'ai admiré Esme. J’ai adoré ce duo. Les voir dans leur jeunesse puis dans le présent. Un présent toujours compliqué. Esme va comme toujours devoir se battre pour vivre et survivre. L'Abain du présent n’est plus le même. On a du mal à le comprendre. L’auteure a su imposer une intrigue autour de lui et j’attends avec grande impatience la suite pour enfin tout comprendre. Je rêve d’un face-à-face entre Esme et lui. Un lâcher prise où tout est dit et avouer. Ma curiosité les remercierait !

    Cette romance est vraiment intense. On ne s’ennuie pas une seconde. On s’attache énormément aux personnages. J’ai beaucoup aimé tout ce qui était autour d’Esme, de ses origines et son vécu.

    Le rythme de l’histoire est parfait. Amour, amitié tout se mélange pour faire un cocktail unique. Intrigue et rebondissements vont apporter un petit plus à l’histoire. Je ne rentre pas plus dans les détails, car je ne voudrais pas gâcher votre lecture.

    Je vous recommande vivement ce roman.

     

    Note : 9/10

    #Véronik


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Brillant élément d'une agence de mercenaires, Mikael a décidé de raccrocher et aspire à une nouvelle vie.

    Sa patronne lui propose une dernière mission : la surveillance rapprochée de la sulfureuse Gabriel, fille illégitime d'un puissant homme d'affaires, menacée par un mystérieux corbeau.

    Ce boulot va mettre les nerfs de Mikael à rude épreuve, faisant vaciller son self-control au contact de la jeune rebelle dont il a la charge.

    Entre provocations et attirance, chacun cherche à prendre l'ascendant sur l'autre, mais qui sortira vainqueur ?

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Diboux James, Black Ink Éditions et l'auteure Farah Anah pour ce livre en Service Presse.

    Je viens de refermer ce roman et j'en suis encore toute chamboulée. Cette histoire que nous offre Farah Anah m'a perturbé du début à fin.

    Celle-ci a commencé fort puisque j'ai plus qu'aimé le prologue. Je suis tombée sous le charme des points de vues de Mikael.

    Mikael cet homme qui a une apparence laissé-aller, mais qui brille par sa prestance et son charme. Il est intriguant, bourru et j'adore ! Son allure du mec aux cheveux longs, sa moto et ses tatouages ont fini de me retourner le cerveau.

    Puis vient Gabriel, cette jeune fille de 19 ans, irritable au possible, insolente et j'en passe...

    Au début, impossible de m'attacher à ce personnage féminin. En général, j'ai toujours du mal avec les filles dans les romances et je dois dire que Gabriel n'y déroge pas. Je l'ai détesté dès qu'elle a ouvert sa bouche et il m'a fallu la moitié du roman pour m'attacher enfin à elle.

    Bien sûr, j'ai commencé un peu à flancher dès la première vision de son point de vue. Malgré son comportement exécrable, elle a commencé à me toucher. J'ai ressenti sa fragilité, son manque de confiance. J'ai compris que ce qu'elle nous proposait ce n'était que de l'apparence et qu'elle n'était pas mauvaise.

    Pour moi, ce roman a été scindé en deux. La première partie qui m'a fait fondre pour Mikael et en même temps, je n'ai pas toujours été d'accord avec ses agissements et ses phrases très dures. J'ai eu tellement du mal à m'attacher à Gabriel que du coup ma lecture a été pour moi difficile. J'ai trouvé certains passages longs, les amis de Gabriel m'ont insupporté au plus au point.

    Par contre, ce que j'ai pu apprécier, c'est ce qu'il se met en place petit à petit entre Mikael et Gabriel. Certes, entre eux, ce n'est pas de tout repos, mais on sent qu'il se passe quelque chose.

    Farah Anah excelle dans les descriptions, nous faisant vivre comme si nous y étions ce qu'il se passe.

    Puis, il y a cette deuxième partie, où je ne peux que m'attacher à Gabriel. Les événements montent en puissance. J'ai été complètement happée par l'histoire. Cette fois, j'y été dedans pour le pire et le meilleur...

    Les émotions et les sentiments sont au rendez-vous à 100%. Je peux vous dire, que j'ai pleuré plus que de raison tellement, c'était émouvant.

    C'est vraiment un roman très intense !

    Ici, l'auteure a fait le choix d'aborder le thème de la différence d'âge dans un couple. Celui-ci est très bien décrit et maîtrisé. Pour l'avoir vécu, je comprends tout à fait ce que les personnages ont pu éprouver. Mikael a été très dur par moments redescendant un peu dans mon estime. Mais, les révélations m'ont fait comprendre ce qu'il ressentait.

    Bravo, car c'était un pari osé et il est réussi.

    Au final, ce roman est un Coup de cœur pour moi et je ne peux que vous le recommander. Ces deux anges vont me manquer !

     

    Note : 10/10

    #Emi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique